Cet article date de plus de 7 ans

Dijon : dégradations volontaires du local de CIGaLes

Une vingtaine de tags ont été réalisés à l'aide de pochoirs et de peinture indélébile sur la façade, les volets et la porte.
L'équipe de CIGaLes a dénombré pas moins de 20 tags qu'elle attribue au mouvement la "Manif pour tous"
L'équipe de CIGaLes a dénombré pas moins de 20 tags qu'elle attribue au mouvement la "Manif pour tous"
Vendredi 21 juin dans la matinée, l'équipe de l'association CIGaLes (Collection Incroyable de Gays et de Lesbiennes) a découvert une série de 20 inscriptions sur toute la façade du local de l'association. L'association dijonnaise a diffusé un communiqué dénonçant des dégradations "estampillées "Manif pour tous". "Ce sont bien les slogans et les logos liés à ce collectif contre l'égalité des droits qui ont été utilisés" précise-t-elle. Autre indice de cette paternité selon l'association CIGaLes : "Ces tags reprennent les couleurs caractéristiques de ce qui reste de ce mouvement."
L'association dénonce également un vandalisme "homophobe et volontairement dirigé contre l'association CIGaLes, qui fut le fer de lance dijonnais de la mobilisation en faveur de l'égalité des droits."

L'association CIGaLes a porté plainte pour dégradations. Elle conclut son communiqué en réaffirmant son engagement "dans la lutte contre les discriminations et pour l'égalité réelle des droits", et en rappelant leur volonté de rester mobilisés sur les questions en suspens que sont la PMA, la filiation et les droits des personnes transgenres.
L'association CIGaLes est affiliée à la fédération Lesbienne Gay Bi Trans (LGBT)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société