Assassinat d'Agnès Dury : sa famille regrette que la France "s'engage aussi peu"

En décembre 2007, Agnès Dury - une jeune humanitaire de 31 ans originaire de Saône-et-Loire, en Bourgogne - est tuée d’une rafale de kalachnikov au Burundi. Depuis, l'enquête piètine, mais sa famille ne baisse pas les bras.

Agnès Dury,
Agnès Dury,

En ce mois de juillet 2013, Séverine Dury est au Burundi pour assister aux cérémonies qui  commémorent la disparition tragique de sa sœur. Elle participera aussi à une nouvelle audience à la cour d'appel de Gitega, aux côtés de maître Raphaël Gahungu qui suit l'affaire sur place. La famille Dury veut ainsi réaffirmer sa "détermination à ce que les circonstances de ce meurtre soit enfin élucidées et que justice soit faite".

Il y a maintenant plus de cinq ans, dans la nuit du 31 décembre, la voiture d’Action Contre la Faim est prise pour cible. Plusieurs humanitaires se trouvent à bord, dont Agnès qui reçoit une balle mortelle.
En cet été 2013, une stèle à la mémoire de la jeune femme est inaugurée dans la ville de Ruyigi, où elle menait des programmes dits de "nutrition VIH". Par ailleurs, une plaque commémorative sera fixée dans la "Maison des volontaires" de la capitale burundaise, Bujumbura.

"Au-delà de ces moments de recueillement et de mémoire", c'est l'occasion de rencontrer les autorités locales et de leur rappeler la "volonté sans faille que l'enquête soit menée à son terme et que justice soit rendue", indique Séverine Dury.


"Les parties civiles regrettent que les autorités françaises et burundaises soient aussi peu engagées dans cette dramatique affaire et espèrent qu'une plus grande coordination entre les services et les deux pays fasse avancer l'enquête", conclut la sœur d'Agnès. Celle-ci est accompagnée dans ce déplacement par François Danel, directeur général de l'association Action contre la Faim, et par maître Benoit Chabert.

Le 22 juin dernier, France 3 Bourgogne a diffusé un documentaire qui retrace l'enquête sur la disparition de la jeune humanitaire. Ce film de Géraud Burin des Roziers a été tourné en coproduction par France 3 Bourgogne et Ligne de Front.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice