Saône-et-Loire : une bombe de la Seconde Guerre mondiale a été découverte au Breuil

Une bombe incendiaire a été découverte en fin de matinée mardi 3 septembre 2013 au Breuil, près du Creusot. Elle se trouvait sur le site de l’entreprise Industeel,  filiale du Groupe ArcelorMittal.

Par B.L.

Les démineurs de Lyon à la rescousse

La découverte de cet engin explosif a eu lieu lors de travaux. Un périmètre de sécurité a aussitôt été établi avec l’aide des pompiers et des forces de l’ordre. Le service de déminage de Lyon a été appelé en urgence. "Des spécialistes sont arrivés dans l’après-midi et ils ont désamorcé l’engin qui a été mis en lieu sûr", a précisé le directeur de cabinet du préfet de Saône-et-Loire.

La région a été bombardée à plusieurs reprises

Dans son blog intitulé L’histoire en rafale, Hervé Chabaud revient sur cette page d’histoire. "Dans la nuit du 19 au 20 juin 1943, les bombardiers de la RAF ciblent la zone industrielle du Creusot en Saône-et-Loire. Vers 1 h 40, les sirènes retentissent alors que 290 bombardiers approchent de la ville", rappelle-t-il. « Cette fois ce sont les usines Schneider, les aciéries du Breuil, la station de transformation électrique de Montchanin qui sont attaquées." Pendant quarante minutes, les bombes pleuvent sur la région. Le bilan s’élève à 198 Creusotins blessés, plusieurs Allemands tués et 4 087 bâtiments plus ou moins détruits. "Dans toute l’opération la RAF ne perd que trois appareils. Les dégâts subis par le pôle industriel sont beaucoup plus conséquents que ceux du 17 octobre précédent."

Pour en savoir plus, consultez le blog L’histoire en rafale

Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon

Les + Lus