Redécoupage des cantons : François Sauvadet dénonce un “charcutage ruralicide”

© photo Conseil général 21
© photo Conseil général 21

Le vice-président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, François Sauvadet, a dénoncé, vendredi 20 septembre 2013, les premiers projets de découpage départementaux en vue des élections de mars 2015, les qualifiant de "charcutage" "ruralicide".

Par Pauline Ringenbach

La loi du 17 mai 2013 a réformé le mode de scrutin en prévoyant l'élection dans chaque canton d'un binôme, homme et femme, ce qui se traduira par la division par deux du nombre de cantons afin de ne pas accroître le nombre de "conseillers départementaux" nouvelle appellation des conseillers généraux.

Depuis, la nouvelle carte cantonale a été mise en chantier. Elle devra être achevée "au plus tard en mars 2014", selon une circulaire du ministère de l'Intérieur. 

"Ce charcutage fait une victime: le monde rural!" réagit François Sauvadet dans un communiqué, se disant "indigné par les cartes organisant le redécoupage des cantons que les élus locaux" lui envoient.

"Un découpage ruralicide"

"Ce découpage, ruralicide, répond à un objectif, il est politique : garantir la réélection des exécutifs dans les départements socialistes et fragiliser ceux détenus par la droite et le centre", poursuit-il.

"Tripatouillage politique et mise à mort des territoires ruraux sont donc bien les deux mamelles de cette réforme qui avance masquée sous le faux-nez de la parité!" dénonce le président du conseil général de Côte-d'Or, qui appelle élus et citoyens à "sanctionner les auteurs de cette réforme" en signant notamment la pétition sur le site: "jaimemonterritoire.fr".

Près des 3/5e des cantons n'ont pas vu leurs limites géographiques modifiées depuis 1801 et la circulaire stipule que la nouvelle carte devra "rétablir les équilibres démographiques entre cantons".

Sur le même sujet

Les + Lus