Dijon : le procès du meurtrier présumé de Marion Bouchard s'ouvre lundi 21 octobre

L'effroyable meurtre de Marion Bouchard, une Dijonnaise de 21 ans, avait bouleversé la France en 2012. Le procès de son compagnon s'ouvre lundi 21 octobre 2013 devant la cour d'assises de Côte-d'Or. Vous pourrez suivre les débats en direct sur le site internet de France 3 Bourgogne.

Le rappel des faits




La disparition


26 janvier 2012 : Marion Bouchard disparaît subitement

Les parents de Marion ne cachent pas leur inquiétude. Les parents de Marion Bouchard n'ont donc plus aucune nouvelle de leur fille depuis 15 jours lorsqu'ils en parlent à la presse.

La jeune femme a déserté son appartement dijonnais. Elle est partie en laissant tous ses effets personnels. Son copain, avec qui elle habitait, a lui aussi disparu indiquent les parents de Marion.



Le SOS des parents


8 février 2012 : une déclaration pour disparition inquiétante est lancée 

Après deux semaines d'angoisse un SOS est lancé par les parents de la jeune femme.
L'inquiétude grandit au sein de la famille de la jeune fille. "Ce n'est pas normal, ce n'est pas dans ses habitudes de s'en aller sans donner de nouvelles", explique sa mère. La police a ouvert l'appartement où vivait Marion. A l'intérieur, les enquêteurs ont retrouvé son chat et tous ses effets personnels.

L'avis de recherche


17 février 2012 : La police lance un appel au compagnon de Marion, Fabien Souvigné. 

Les enquêteurs demandent à son compagnon de se manifester le plus vite possible auprès d'une gendarmerie ou d'un commissariat. 
Ils souhaitent s'entretenir avec lui, alors qu'il a disparu après elle. Il s'est volatilisé entre le mercredi 8 et le dimanche 12 février 2012.



L'enquête


17 février 2012 : aucune piste n'est fermée

L'information judiciaire a été ouverte pour "détention arbitraire, enlèvement et séquestration". "Aucune piste n'est fermée, les recherches s'orientent dans tous les sens pour trouver la cause de cette disparition", précise Eric Lallement, procureur de la répubilque de Dijon le vendredi 17 février 2012. L'enquête a été confiée à la police judiciaire et un juge d'instruction a été désigné.

"Ce qui est troublant c'est le départ des deux", a précisé le représentant du parquet. Le compagnon de Marion Bouchard a aussi disparu, mais ultérieurement. De sources concordantes, on évoque des actes de maltraitance de la part du compagnon de la jeune femme sur cette dernière. "Il n'y a rien d'avéré là-dessus. Il n'y pas de plainte enregistrée", a pour sa part souligné M. Lallement.



La mobilisation


18 février 2012 : une marche est organisée par les proches de Marion
Les proches de Marion Bouchard mettent tout en oeuvre pour que la jeune femme soit retrouvée.

Pour que l'avis de recherche ait la plus large diffusion possible, une centaine de personnes ont défilé dans le centre-ville de Dijon. Parmi eux, il y avait de nombreux proches de la disparue. Le long de cette marche, ils ont distribué des tracts et des affiches aux passants et aux commerçants.


L'arrestation


29 février 2012 : Fabien Souvigné est arrêté

Présenté à un juge d'instruction, le compagnon de Marion Bouchard, âgé de 24 ans, a été mis en examen pour "homicide volontaire" et a été conduit à la maison d'arrêt de Dijon.

La macabre découverte


1er mars 2012 : le corps de Marion est retrouvé

« Les faits de violence se seraient déroulés dans la nuit du 15 au 16 janvier au cours d’une querelle » a déclaré Eric Lallement, procureur de la République de Dijon à l'époque des faits. Le magistrat a précisé que le corps de la jeune femme a été retrouvé « en morceaux ».


Les aveux 


2 mars 2012 : Fabien Souvigné est mis en examen

Fabien Souvigné, le meurtrier présumé de Marion, a avoué avoir étranglé la jeune serveuse lors de sa garde à vue, il a été arrêté mercredi 29 février 2012 par les enquêteurs de la Police Judiciaire de Dijon. Ce jeune homme était connu des services de polices pour des faits mineurs de violence. Il avait rencontré Marion Bouchard en 2010, en Corse, le couple travaillait comme travailleurs saisonniers.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter