• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : Trois enfants âgés de 18 mois à 6 ans ont été découverts morts à Gergy

Samedi 2 novembre, les équipes de gendarmerie de l'identification criminelle se sont rendues sur le lieu du drame / © FTV
Samedi 2 novembre, les équipes de gendarmerie de l'identification criminelle se sont rendues sur le lieu du drame / © FTV

Trois enfants âgés de 18 mois à 6 ans d'une même famille, les plus jeunes étant des jumeaux, ont été découverts morts dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2/11 à leur domicile à Gergy, près de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Par F.L. (avec AFP)

Des médicaments dans la maison, le procureur apporte des précisions
La mère de trois garçons de 18 mois et 6 ans découverts morts dans la nuit de vendredi à samedi au domicile familial à Gergy (Saône-et-Loire) était
apparemment "sous l'emprise de médicaments" à l'arrivée des secours et n'a pas été encore entendue, a-t-on appris auprès du procureur de Chalon-sur-Saône.
Le procureur, Christophe Rode, a précisé à l'AFP que "les trois garçons ne sont pas morts tués à l'arme blanche ou par arme à feu", et qu'en revanche, "il y avait des médicaments près d'eux dans la maison".
"La maman semblait clairement sous l'emprise de médicaments" (ndlr: à l'arrivée des secours au domicile familial)", a-t-il également indiqué.
En raison de son état "elle n'a pu être entendue, ni placée en garde à vue. Il y a incompatibilité entre son état et le fait qu'elle puisse être auditionnée par
les enquêteurs
", a-t-il ajouté, précisant que "l'avis du médecin est net".
"Ce sont les autopsies qui détermineront comment ils sont morts", a poursuivi le procureur, reconnaissant qu'à ce stade de l'enquête, "on ne sait pas ce qu'il s'est véritablement passé dans cette maison". Et, notamment, "on ne sait pas si d'autres personnes ont pu être présentes dans la maison au moment du drame".
Du fait de l'état de la mère, âgée d'une trentaine d'années, "elle ne pourra être entendue au moins de la journée et sans doute du week-end", a ajouté le procureur.
Les autopsies seront pratiquées lundi à l'institut médico-légal de Dijon.

Une mère vivant seule avec ses trois enfants
La mère, qui vivait seule avec eux, a été transportée à l'hôpital, selon la même source, qui n'a pas précisé les circonstances du drame.
Selon des voisins interrogés sur place par l'AFP, les trois corps des enfants ont été emportés cette nuit par les pompiers.
C'est un proche qui, tentant de la joindre en vain par téléphone durant l'après-midi, a fait la macabre découverte.
Selon des sources proches de l'enquête, il semble que la mère aurait pu étouffer ses enfants.
Cette dernière s'est installée avec ses enfants à Gergy dans un petit pavillon, situé dans une petite rue calme près du château d'eau du village, à la suite d'une séparation "il y a trois à quatre mois", toujours selon des voisins sous le choc.
"On ne la voyait que lorsqu'elle allait accompagner l'aîné à l'école", a précisé l'un d'entre eux.
L'accès du pavillon est interdit avec banderole jaune de la police scientifique mentionnant "Défense d'entrer" autour du portail et des scellés sur la porte d'entrée.
Aucune autre information n'était disponible, le parquet renvoyant à plus tard, samedi dans la matinée, pour donner des détails sur le drame.
Gergy est une commune de quelque 2.500 habitants située à environ 10 kilomètres au nord-est de Chalon-sur-Saône.

Les images de Louise Simondet à Gergy (Saône-et-Loire)
Gergy enfants tués
Dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 novembre, trois enfants ont été découverts morts à leur domicile à Gergy (Saône-et-Loire). Leur mère se trouvant en état de choc, et sous l'emprise de médicaments a été hospitalisée.


Le reportage de Christelle Juteau et Louise Simondet à Gergy (Saône-et-Loire)
DMCloud:122787
Trois enfants retrouvés morts à Gergy
Que s’est-il vraiment passé à Gergy dans la nuit de vendredi à samedi ? Trois enfants ont été retrouvés morts à leur domicile Leur mère a dû être hospitalisé et n’a pas encore été entendue par les enquêteurs/


Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus