• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

François Patriat : “J’aspire à ce que la Bourgogne et la Franche-Comté forment une seule région”

François Patriat, sénateur de Côte-d'Or
François Patriat, sénateur de Côte-d'Or

Lors de sa troisième grande conférence de presse du quinquennat qui a eu lieu mardi 14 février 2014, François Hollande a déclaré vouloir réduire le nombre des régions. Cette annonce n’a pas tardé à faire réagir le patron de la Région Bourgogne.

Par B.L.

Qu'a dit le chef de l'Etat ?

François Hollande a affirmé dans sa conférence de presse qu’il voulait doter les régions d'un pouvoir réglementaire, en réduire le nombre et faciliter les regroupements de collectivités par "des incitations puissantes".

Que demande la Région Bourgogne ?

"J’approuve les annonces faites par le président de la République en ce qui concerne les collectivités locales, qui contribueront à simplifier et clarifier leur fonctionnement", déclare François Patriat. "Je demande également pour les régions des compétences exclusives et le pouvoir réglementaire qui leur sont indispensables", précise le président PS du conseil régional de Bourgogne dans un communiqué mercredi 15 janvier 2014.

Pourquoi passer à une seule région au lieu de deux ?

Interrogé par France 3 Bourgogne, le sénateur de Côte d’Or se montre encore plus précis. "J’aspire à ce que la Bourgogne et la Franche-Comté puissent faire une seule région. Une seule région qui aurait trois millions d’habitants, 50 000 étudiants, qui aurait la puissance nécessaire en termes de recherche, d’innovation, d’université", explique François Patriat.

Pour ce dernier, il est évident que la Bourgogne et la Franche-Comté doivent "mettre vraiment leurs forces en symbiose  au lieu d’avoir deux régions". Cela permettrait aussi de faire des économies. Demain est-ce qu’on ne peut pas avoir une seule structure ? demande François Patriat qui lance un appel aux Franc-Comtois et aux Bourguignons pour qu’ils "acceptent de se parler au lieu de se défier".

Vers une fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comte


Combien de régions resterait-il en France ?

Le nombre de régions  (actuellement 22 en métropole) devrait passer à "une quinzaine", a annoncé mercredi le député PS Thierry Mandon, co-dirigeant du conseil de la simplification voulu par le chef de l'Etat.
"C'est sept de moins, cela fait quand même 30% de régions en moins", a-t-il souligné en se fondant sur le nombre des régions métropolitaines (il y en a aussi 4 en outre-mer).


Fusionner la Bourgogne et de la Franche-Comté, c'est une bonne idée estime aussi Laurent Grandguillaume, le député PS de la 1re circonscription de Côte d'Or





Une région Bourgogne-Franche-Comté, c’est pour demain? à lire sur le blog politique de France 3 Bourgogne






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus