La fin de la trève hivernale relance la peur des expulsions locatives

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.

Avec le retour du printemps vient aussi la crainte des expulsions locatives. En effet la trève hivernale a pris fin le mardi 1er avril à 6 heures du matin.

Au départ, des impayés de loyer

La très grande majorité des expulsions (95%) est liée à des impayés de loyer, selon la Fondation Abbé Pierre.
En Côte d'Or, et c'est une moyenne, sur les 30 000 logements du  parc locatif, tous bailleurs sociaux réunis, une centaine de mesures d'expulsion sont prises par le Préfet.

Les procédures sont longues

Lorsqu'une procédure d'expulsion est lancée. Elle peut durer environ 2 ans. C'est qu'aucune solution n'a pas encore été trouvée avec le bailleur. Mais rien n'est encore perdu.
Les travailleurs sociaux, les associations peuvent accompagner dans leurs démarches juridiques et administratives les locataires. Comme par exemple les Restos du cœur qui possèdent un relais juridique.

Le reportage d'Isabelle Riviere et Christophe Gaillard

Intervenants : Christophe Berion, Directeur Général d'Orvitis - Jean-Pierre Laissus, Bénévole au Restos du Cœur - Me Stéphane Maussion, Avocat spécialiste du droit immobilier

durée de la vidéo: 02 min 17
Fin de la trève des expulsions