Cet article date de plus de 7 ans

François Rebsamen reçoit « le Molière de la meilleure trahison » par les intermittents

les intermittents ont occupé le devant de la scène lors de la cérémonie des Molières, ce lundi 2 juin 2014. Le comédien Nicolas Bouchaud a dénoncé la dernière réforme, il a remis « le Molière de la meilleure trahison à François Rebsamen, ministre du Travail, pour son rôle d’employé du Medef ».
Coup de théâtre aux Molières. La 26e cérémonie a décerné ce lundi soir 17 prix dans l'unité retrouvée, après trois ans de brouille au sein du théâtre privé, lors d'une soirée diffusée sur France 2 où la question des intermittents du spectacle a occupé le devant de la scène.

Le comédien Nicolas Bouchaud a pris la parole officiellement cette fois au nom des intermittents pour exiger un engagement du ministre du Travail François Rebsamen à ne pas agréer l'accord, agitant la menace d'une grève dès le lendemain au Printemps des comédiens, le grand festival de théâtre de Montpellier. Il a remis « le Molière de la meilleure trahison à François Rebsamen, ministre du Travail, pour son rôle d’employé du Medef ». Ils protestent contre l'accord sur l'assurance chômage conclu en mars avec les partenaires sociaux.


Les intermittents interpellent le gouvernement... par culturebox

Ce mardi, François Rebsamen a répondu sur les réseaux sociaux : "A ceux qui m'accusent de trahison, je réponds que j'ai toujours défendu le régime spécifique d'indemnisation des intermittents. Depuis que j'ai signé la tribune de soutien du 12 mars 2014, l'accord du 22 mars 2014 a permis de sauver le régime des intermittents. L'accord du 22 mars garantit l'indemnisation des plus précaires des #intermittents et plus des 3/4 des artistes ne sont pas touchés"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois rebsamen culture