Peugeot investit dans le covoiturage

PSA-Sochaux / © France 3 Franche-Comté
PSA-Sochaux / © France 3 Franche-Comté

Le groupe PSA a annoncé ce mardi 14 octobre qu'il prenait 20% du capital de "Wedrive", une start up de covoiturage française qui vient de lancer son service sur internet. 

Par FG avec AFP

Le groupe automobile PSA-Peugeot Citroën vient d'annoncer qu'il avait investi dans la start-up française "Wedrive", nouvelle plateforme internet de covoiturage
domicile-travail. Montant de la participation: un million d'euros, pour acquérir 20% du capital de Wedrive, entreprise fondée par l'entrepreneur Cédric Nicolas et qui vient de lancer son service. 

Un service de covoiturage pour les trajets quotidiens

Cette start-up se distingue du leader du covoiturage, BlaBlaCar, en visant non les utilisateurs longue distance occasionnels, mais ceux qui ont recours à une voiture tous les jours pour des trajets domicile-travail. Grâce à une application sur téléphone à l'interface simple et intégrant un porte-monnaie virtuel, "Wedrive" met en contact conducteurs et passagers potentiels, en organisant des groupes de 5 à 50 personnes, le but étant de créer des réseaux de confiance de covoiturage, selon M. Nicolas.


Un marché de 11 millions de clients potentiels en France 

L'entreprise estime que le vivier potentiel de clients pour un tel service est de 50 millions en Europe de l'ouest, dont 11 en France où deux millions de personnes "covoiturent" déjà au quotidien, de façon informelle. Depuis que "Wedrive" s'est lancé le 17 septembre, en visant en premier lieu le bassin d'emploi de Vélizy (sud-ouest de Paris), 400 personnes s'y sont inscrites.


L'enjeu pour PSA ? Suivre l'évolution de la demande

Pour Brigitte Courtehoux, responsable des services connectés et mobilité de PSA, prendre une participation dans une entreprise de covoiturage n'est pas contradictoire avec le coeur de métier du constructeur, vendre des voitures. Il faut "suivre le rythme de nos clients, nos clients évoluent (...) ils ont envie de faire des économies, d'être accompagnés", explique-t-elle. "Il ne faut pas qu'on ait peur, nous, constructeurs, de ce qui est en train de se passer", ajoute Mme Courtehoux, selon qui l'application "Wedrive" a vocation à être intégrée dans les ordinateurs de bord des modèles de PSA dès 2015.

Sur le même sujet

Les + Lus