François Hollande clôt le 25e Congrès Léo-Lagrange

Le président de la République, François Hollande, a clos le 25e Congrès de la Fédération Léo-Lagrange par un discours à la tribune.


Le Président de la République est arrivé comme prévu un peu avant midi à Dijon. François Hollande est venu clore le 25e congrès national Léo-Lagrange. Il a été chaleureusement applaudi à son entrée dans le palais des Congrès. 


durée de la vidéo: 00 min 34
Arrivée de François Hollande



Pourquoi François Hollande vient à Dijon ?


François Hollande vient prononcer un discours au 25e Congrès Léo-Lagrange qui met fin aux trois jours de débats qui se sont tenus au palais des Congrès de Dijon du 24 au 26 octobre. Avec ses 4 300 salariés, ses 49 000 adhérents, ses 350 associations et ses 11 Fédérations en Afrique, la Fédération Léo-Lagrange est l’une des plus importantes associations dans le champ de l’éducation populaire. Elle a été créée par Pierre Mauroy en 1950, autrement dit un vrai symbole de gauche pour François Hollande. 

Un détour ensuite du côté de Gevrey-Chambertin était évoqué et les hélicoptères qui tournoyaient ce matin au-dessus de la ville semblent confirmer cette information. Le Président de la République a prévu de déjeuner à Gevrey-Chambertin où le frère de François Rebsamen tient un restaurant : "Chez Guy". 


François Hollande est-t-il déjà venu à Dijon en tant que président ?


Oui, c'était les 11 et 12 mars 2013 et ça ne s'était pas vraiment bien passé. Confronté à de sombres sondages (déjà) après une brève embellie de popularité née de l'offensive française au Mali, François Hollande avait tenté de rassurer des Français dominés par le pessimisme et la méfiance. Pour cela, il voulait accentuer sa présence médiatique et sur le terrain, en passant deux jours en région.

Mais de cette visite, on avait surtout retenu les couacs. Le chef de l'Etat avait été pris à partie par plusieurs personnes qui lui avaient demandé avec virulence où étaient passées "ses promesses". Ou encore, il fut interpellé par une dame sur sa compagne, Valérie Trierweiler  : "Vous mariez pas, on l'aime pas".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique françois hollande