• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La Saône-et-Loire est le 3ème producteur français de chrysanthèmes

C’est la fleur la plus vendue en France en octobre et en novembre, le chrysanthème est dans tous les étals. Et cette année, grâce à un été frais, ils sont magnifiques !

Par Muriel Bessard

On l’appelle aussi « la fleur des veuves », le chrysanthème est la fleur reine de la Toussaint. Des millions de pots vont, cette année encore, être vendus pour fleurir les tombes. Cette fleur originaire du Japon est aussi devenue une spécialité bourguignonne : la Saône-et-Loire en est le 3ème producteur français, en particulier dans les secteurs de Louhans et dans la région de Chalon-sur-Saône.

Une production traditionnelle mais en perte de vitesse

Dans la région chalonnaise, 300.000 pots de chrysanthème sont produits chaque année par une 50aine de producteurs. Autrefois, dans ce secteur, il n’y avait pas une famille, qui n’avait pas une petite production de chrysanthèmes. Vers 1970, la production locale était estimée à… 2 millions de pots ! Aujourd’hui, les producteurs doivent faire face à la concurrence des pays de l’Est qui proposent des fleurs moins chères et au manque de motivation des jeunes, peu intéressés par l’horticulture. Il n’y a pas eu d‘installation depuis 10 ans dans la région chalonnaise.

Le chrysanthème demande beaucoup de soins

Les boutures ont été mises en terre juste au début de l’été. Ensuite il a fallu, pour les horticulteurs, les fertiliser, les pincer, les bichonner tout l’été. Même si septembre a été un peu chaud et sec, les professionnels annoncent toutefois des fleurs magnifiques cette année. Les plus vendues sont les compositions avec plusieurs couleurs, elles représentent plus d'¼ des ventes.

Le reportage à Saint-Marcel d’Anne Berger, Jean-Louis Saintain et Gabrielle Guillot avec :

  • Nicolas Bailly, horticulteur
  • Christine Jeunon, horticultrice
production de chrysanthèmes dans le chalonnais


A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus