Vols de métaux en Côte-d'Or : douze suspects viennent d'être arrêtés dans le sud de la France

Les câbles de cuivre étaient la cible de prédilection des cambrioleurs. / © gendarmerie nationale
Les câbles de cuivre étaient la cible de prédilection des cambrioleurs. / © gendarmerie nationale

Ce lundi 24 novembre, les gendarmes ont appréhendé douze personnes de nationalité roumaine dans des camps de Roms à Montpellier et à Arles. Ces hommes sont suspectés d'avoir volé de grosses quantités de câbles de cuivre. L'enquête a commencé en Côte-d'Or en avril dernier.

Par M. Ba

Diligentée par de la section de recherche de Dijon, l'enquête a débuté en avril dernier en Côte-d'Or. Elle a débouché, aujourd'hui, sur un vaste coup de filet dans six camps de Roms de Montpellier et d'Arles. 250 gendarmes ont été mobilisés pour arrêter douze Roumains. Ces hommes sont toujours en garde-à-vue.

On leur reproche notamment d'avoir volé en bande organisée de grosses quantités de câbles métalliques ainsi que des véhicules. Les sites SNCF et Réseau Ferré de France étaient ciblés en priorité. La gare de Perrigny-lès-Dijon en a notamment fait les frais.

Les faits ont couru sur huit mois. « Au total, plus d'une trentaine de faits sont imputés à l'équipe qui vient d'être démantelée. Se déplaçant sur de très longues distances – parfois plus de 600 kilomètres dans la nuit pour un vol -, les voleurs prenaient le soin de repérer soigneusement leurs cibles et revenaient ensuite, de nuit, charger leurs véhicules de plusieurs centaines de kilos voire de tonnes de cuivre ou d'autres métaux recherchés. », précisent les enquêteurs.

Le butin de ce réseau s'élèverait à 400 000 euros. Les enquêteurs estiment que plus de 90 tonnes de cuivre ont été ainsi écoulées.

Sur le même sujet

Les + Lus