Nucléaire: l'annonce de Ségolène Royal qui divise la Bourgogne

Publié le Mis à jour le

Dans un entretien paru lundi sur le site usinenouvelle.com, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie affirme vouloir prolonger certains réacteurs nucléaires au-delà de 40 ans et programmer la construction d’une nouvelle génération de centrales.

Ces propos ont été évidemment applaudis par le Pôle nucléaire de Bourgogne. Ce sont des déclarations « très positives », selon Gérard Kottmann, président de cette association représentant la filière dans notre région. Ces professionnels étaient inquiets par les engagements du candidat Hollande sur la question de la transition énergétique. Or, la filière nucléaire emploie 10.000 salariés en Bourgogne.

A l'opposé, les associations environnementales et élus Ecologistes-Les Verts sont outrés. Ils sont nombreux à parler de trahison. Au point que Ségolène Royal a publié un communiqué, hier, dans lequel elle indique que "polémiquer n’a pas lieu d’être car les propos tenus sont conformes à la Loi de transition énergétique". L'objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité de notre pays d'ici 2025 est maintenu.

« En 2025, l’âge moyen du parc nucléaire sera de 40 ans et serait de 50 ans, en 2035, sous réserve de l’accord de l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) sur la prolongation de la durée de vie des centrales. En cohérence avec le maintien d’une part d’énergie nucléaire dans le mix énergétique français, nos entreprises (EDF, AREVA, CEA) travaillent donc, comme je l’ai dit lors du débat à l’Assemblée Nationale, sur les réacteurs futurs qui pourront remplacer, au sein des sites actuels, une partie des réacteurs qui ne pourront plus être prolongés », se justifie-t-elle. Elle précise que la nouvelle génération de centrales comporterait « des réacteurs consommant beaucoup moins de combustibles et les recyclant, générant des déchets en moindre volume et moins nocifs ».

Le reportage d’E Thiry et J-F. Guilmard avec :
  • Philippe Hervieu, président du groupe des élus EELV à la Région
  • Marc Leurette, vice-Président du Pôle Nucléaire de Bourgogne
durée de la vidéo: 01 min 31
Nucléaire: les propos de Ségolène Royal divisent en Bourgogne