Haute-Saône : salut les caprins et bonjour l'argent des internautes !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Raoul Advocat

Difficile de récolter des fonds auprès des banques ? Un agriculteur de Haute-Saône tente sa chance auprès des internautes. Il mise sur le financement participatif. Il veut agrandir son élevage de chèvres et sa production de fromages sous label bio.

Trouver de l'argent auprès des banques ?  Il y a de quoi vous rendre chèvre ! Alors, à Vouhenans, en Haute-Saône, Pascal Chicois a décidé de ne pas attendre bêtement le bon vouloir des financiers professionnels. Il a choisi de s'adresser aux internautes. La méthode s'appelle "financement participatif". Ou "crowdfunding", si vous préférez le jargon anglo-financier.

Pascal s'est inscrit sur la plateforme "MymajorCompany". Et il a salue les visiteurs d'un joyeux "Salut les caprins !". Son objectif : financer l'agrandissement de son troupeau de chèvres et développer une production de fromages bio.

durée de la vidéo: 01 min 52
Récolte de fonds par internet pour un agriculteur


En savoir plus sur le financement participatif
  • Depuis l'automne 2014, le financement participatif est encadré par la loi, en France. Une réglementation nécessaire ; jusqu'à présent, il était interdit à un particulier de financer une entreprise. Tous les détails sont sur le site service-public.fr
  • Quels sont les risques et les limites du financement participatif ? Décryptage par le journal alternatives-économiques.fr
  • Quelle plateforme de financement participatif choisir ? Ce site devrait vous aider : le guideducrowdfindung.com