• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nevers : Les salariés du tribunal de commerce sont en grève

© FTV
© FTV

Suite au maintien du projet de loi Macron (qui doit être votée à bref délai) pour la croissance et l’activité, les salariés du tribunal de commerce de Nevers ont décidé de se mettre en grève le vendredi 30 janvier 2015 de 8H00 à 17H30.

Par F.L.

La Loi Macron inquiète les greffiers

Les greffiers du tribunal ont fait savoir que : 
"Par cette action, nous souhaitons faire entendre notre désaccord en mettant en évidence les risques de licenciements économiques ou de disparition totale de notre Greffe (ainsi que d’autres en France) et en soulignant le manque important d’études sérieuses sur le sujet, et de concertation sur l’avenir des salariés."

Un mouvement national qui dure depuis 5 jours

Les 221 salariés du greffe du Tribunal de commerce de Paris sont en grève depuis le 26 janvier pour protester contre l’article 19 de la Loi Macron « pour la croissance et l’activité ».
Le mouvement a été reconduit pour les journées de jeudi 29 janvier et vendredi 30 janvier, soit cinq jours consécutifs de grève.

Les salariés manifesteront vendredi 30 janvier de 11h à 15h devant l’Assemblée nationale pour alerter le Gouvernement et les parlementaires sur leurs préoccupations.

Depuis jeudi 29 janvier, d’autres greffes de Tribunaux de commerce de France se sont joints à ce mouvement de grève initié par Paris :
les salariés des greffes de Cannes, Grasse, Bourg-en-Bresse, Aubenas, Romans-sur-Isère, Versailles et Créteil se sont mis en grève.
Les salariés de Créteil et de Versailles manifesteront aux côtés de Paris ce vendredi 30 janvier.

Le Collectif des salariés des greffes des Tribunaux de commerce a réservé un créneau auprès de la Préfecture pour manifester lundi 2 février de 14h00 à 16h00 près de l'Assemblée nationale, dans l'éventualité où l'article 19 ne serait pas encore voté.

Pour en savoir plus

http://myinfogreffe.fr/greve-greffe-du-tribunal-de-commerce-paris-loi-macron/

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus