Cet article date de plus de 6 ans

Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : les ossements n'appartiennent pas à l'homme recherché

Le 28 avril 2015, des ossements ont été découverts dans le Var, non loin du dernier endroit où a été vu Xavier Dupont de Ligonnès, dont la femme et les enfants reposent en Bourgogne. Des tests ont été effectués et il ne s'agit pas de l’homme sous mandat d'arrêt international.
En avril 2011, la femme et les quatre enfants, âgés de 13 à 20 ans, de Xavier Dupont de Ligonnès avait été retrouvés morts dans leur maison familiale de Nantes. Les suspicions se sont rapidement tournées vers le père de famille, alors introuvable. Les cendres des victimes reposent en Bourgogne, à Noyers-sur-Serein, dans le tombeau de la famille d’Agnès Dupont de Ligonnès, la mère.

La semaine dernière, des ossements avaient été retrouvés près d’un "camp de survie" dans une forêt près de Fréjus. Les tests effectués prouvent que les ossements n’appartiennent pas à Xavier Dupont de Ligonnès.

Le père de famille, placé sous mandat d'arrêt international, avait été vu pour la dernière fois le 15 avril 2011 dans la commune voisine, à Roquebrune-sur-Argens. Même si Danielle Drouy-Ayral, procureur de Draguignan, avait déclaré qu'il ne fallait "pas déduire de la présence du SRPJ sur les lieux qu’ils s’agit de M. Xavier Dupont de Ligonnès", le rapprochement entre les deux affaires avait été fait.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers