Une grande claque aux mauvaises odeurs pour les riverains du Doubs

Depuis trois ans, des Bisontins sont importunés par des mauvaises odeurs en raison d'un mauvais fonctionnement du réseau des eaux usées du SYTTEAU. Un système est actuellement expérimenté à la Malate pour éliminer ces nuisances. 

L'appareil en test à la Malate pour enlever les mauvaises odeurs
L'appareil en test à la Malate pour enlever les mauvaises odeurs
Une odeur d'oeuf pourri, c'est désagréable et c'est difficile à supprimer. Depuis la mise en place d'un nouveau réseau des eaux usées pour les communes de la vallée du Doubs entre Roulans et Besançon, une malfaçon provoque des odeurs désagréables pour les riverains de l'avenue Gaulard, du quartier Rivotte et de la Malate. Des odeurs pas toujours présentes mais assez fortes.
Le SYTTEAU avait entamé une procédure judiciaire à l'encontre des entreprises responsables des travaux (le projet global est revenu à environ 9 millions d'euros) mais finalement un accord à l'amiable a pu être trouvé. Tant qu'une procédure était en cours, aucun travaux ne pouvait avoir lieu. Finalement, le SYTTEAU a touché une indemnisation de 150 000 euros, une somme qui doit lui permettre de financer en grande partie les installations de réductions d'odeurs. 
A la Malate, près de Besançon, un système vient d'être installé pour éliminer cette odeur d'oeuf pourri. En fait, il s'agit d'injecter dans le réseau de l'oxyde de fer pour neutraliser la création d'hydrogène sulfuré qui donne cette odeur d'oeuf pourri. C'est pour l'instant un dispositif en location et si l'expérimentation est concluante, le dispositif sera intégré au paysage. D'autres solutions devraient être trouvé pour les autres points du réseau le tout étant de trouver un équilibre entre coût et efficacité. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société