Législatives 2022 : après l'accord La France insoumise - Europe Ecologie-Les Verts, quelles sont les cinq circonscriptions réservées aux écologistes en Bourgogne-Franche-Comté?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jérémy Chevreuil - Infographies Pascal Sulocha - Jérémy Chevreuil

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et Europe Ecologie Les verts de Yannick Jadot ont conclu dans la nuit de dimanche à lundi 2 mai un accord pour les législatives des 12 et 19 juin 2022. Une centaine de circonscriptions sera réservée aux écologistes, dont cinq en Bourgogne-Franche-Comté.

Quelles sont les cinq circonscriptions réservées aux écologistes en Bourgogne-Franche-Comté ?

Voici les circonscriptions où l'accord LFI-EELV prévoit la présentation d'un candidat écologiste:

  • la 2e de Côte d'Or (Dijon - Auxonne)
  • la 2e du Doubs (Besançon - Ornans)
  • la 3e du Jura (Dole - Arbois)
  • la 1ère de Saône-et-Loire (Mâcon-Cluny)
  • la 1ère de l'Yonne (Auxerre-Puisaye)

Show more

Qui seront les candidats écologistes ?

  • Pour la 2e circonscription de Côte d'Or  (Dijon - Auxonne), les écologistes miseront sur une figure historique du mouvement en Bourgogne, Catherine Hervieu, conseillère municipale d'opposition à Dijon et conseillère départementale de Côte d'Or, dans l'opposition également.
  • Dans la 2e circonscription du Doubs (Besançon - Ornans), EELV n'a pas désigné de candidat et souhaite soutenir un candidat d'ouverture, le boulanger Stéphane Ravacley. Ce dernier, proche du PS, ne ferme pas la porte et rappelle qu'il  "réclame depuis des mois l'addition des gauches"
  • Pour la 3e circonscription du Jura (Dole - Arbois), le conseiller municipal d'opposition Hervé Prat sera candidat. Il est également l'ancien maire de la petite commune d'Eclans-Nenon.
  • Comme à Besançon, il n'y a pas de candidat désigné dans la 1ère circonscription de Saône-et-Loire (Mâcon-Cluny). "Ca va se décider rapidement", assure la co-secrétaire régionale Claire Mallard.
  • Enfin, dans la 1ère circonscription de l'Yonne (Auxerre-Puisaye), la conseillère municipale d'opposition à Auxerre   Florence Loury représentera cette union de la gauche aux législatives.

Cette union peut-elle permettre à la gauche d'obtenir des députés supplémentaires ?

A l'exception de la députée socialiste sortante Cécile Untermaier, élue de la 4e circonscription de Saône-et-Loire (Bresse-Tournus), la gauche n'a aucun député en Bourgogne-Franche-Comté.

A la lumière des résultats du premier tour de la présidentielle et du mode de scrutin des législatives, elle peut espérer qualifier un nombre conséquent de candidats pour le second tour.

Le score cumulé des quatre candidats de gauche au premier tour de la présidentielle 2022 (Mélenchon, Jadot, Roussel et Hidalgo) dépasse 30% dans 6 des 27 circonscriptions de la région. Dans 10 circonscriptions supplémentaires, le total gauche dépasse 25% (voir infographie ci-dessous).

Dans le cadre de l'accord LFI-EELV, les écologistes présenteront des candidats dans les circonscriptions classées 2e, 6e, 11e, 13e et 15e sur le score de la gauche au premier tour de la présidentielle.

Dans la 2e du Doubs, les quatre candidats de gauche ont obtenu un score cumulé de 33,7% au premier tour de la présidentielle, 30,3% dans la 2e de Côte d'Or. Stéphane Ravacley comme Catherine Hervieu peuvent donc nourrir de légitimes ambitions, d'autant plus qu'à Dijon, le sortant LR Rémi Delatte ne sera pas candidat à sa succession (au contraire du marcheur Eric Alauzet à Besançon).

A noter que la circonscription la plus favorable à la gauche, la première du Doubs (Besançon - Saint-Vit), reste réservée à La France insoumise. Figure du mouvement mélenchoniste à Besançon, Séverine Véziès sera candidate. Avec 34% pour la gauche au 1er tour de la présidentielle, elle est la mieux placée à gauche pour rejoindre le Palais Bourbon, dans une circonscription où la députée LREM sortante, Fannette Charvier, n'est pas candidate.

La France insoumise poursuit ce lundi 2 mai les discussions avec le Parti socialiste et le Parti communiste. Les deux partis historiques de la gauche revendiquent en priorité les circonscriptions où ils ont des sortants, donc la 4e de Saône-et-Loire pour le PS, qui d'après nos informations lorgne également sur la 4e du Doubs, avec Damien Charlet.

Les élections législatives se tiendront les 12 et 19 juin 2022. Les candidatures doivent être déposées en préfecture entre le 16 et le 20 mai.