Affaire Christelle Blétry : Pascal Jardin se pourvoit en cassation

Pascal Jardin, condamné en appel à la perpétuité pour le viol et le meurtre de Christelle Blétry en Saône-et-Loire, a décidé de se pourvoir en cassation.

Pascal Jardin.
Pascal Jardin. © Zig
Mercredi 3 octobre 2018, la cour d'assises de la Côte-d'Or a confirmé la condamnation de Pascal Jardin à la perpétuité pour le meurtre et le viol de Christelle Blétry, en 1996 en Saône-et-Loire lors de son procès en appel.

On pensait le feuilleton judiciaire définitivement terminé. Mais Pascal Jardin a décidé de se pourvoir en cassation, comme nous l'a indiqué ce mardi 9 octobre Marie-Rose Blétry, la mère de la victime.

Christelle Blétry, une lycéenne de 20 ans avait été retrouvée morte le 28 décembre 1996, touchée par 123 coups de couteau. Son corps avait été découvert au bord d'une route de campagne à Blanzy, en Saône-et-Loire.

Après 18 ans d'enquête infructueuse, Pascal Jardin avait été confondu en 2014 par son ADN : des traces de sperme avaient en effet été découvertes sur les vêtements de Christelle Blétry lors d'une nouvelle analyse. 

Or, dix ans plus tôt, son empreinte génétique avait été consignée au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), après une tentative d'agression sexuelle avec arme, pour laquelle il avait été condamné à un an de prison ferme.

Notre reportage lors du verdict du procès en appel
Affaire Christelle Blétry : Pascal Jardin de nouveau condamné à la perpétuité en appel ©France 3 Bourgogne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
les disparues de saône-et-loire faits divers disparition justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter