Art Fair Dijon : 3 jours de rendez-vous autour de l'art contemporain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tiphaine Pfeiffer
Art Fair Dijon 2021
Art Fair Dijon 2021 © Jean-Philippe Beulaygue

C'est le nouvel événement à ne pas manquer dans le monde de l'art contemporain : l'Art Fair Dijon accueille, entre le 8 et le 10 octobre 2021, une trentaine de galeristes, des ateliers d'artistes, des FRAC.

Majestueuses, elles accueillent le visiteur sur le seuil du parc des expositions de Dijon. Vitrines et sentinelles de la première édition de l'Art Fair Dijon, les oeuvres de l'espace Perspectives donnent le ton.

Cette foire sera exigeante tout en promouvant les galeristes régionaux. D'un côté, la scénographie donne à voir le travail d'artistes reconnus, comme Raymond Hains exposé par Valerius Gallery, et James Brown (Galerie PJ); de l'autre, les galeristes de la région Bourgogne-Franche-Comté, comme la galerie Cheloudiakoff, exposent leurs pépites.

 

 

Pour cette première édition, l'Art Fair Dijon expose une trentaine de galeristes venus de toute l'Europe. Leurs sélections transforment le parc des expositions de Dijon en une immense galerie d'art de 2800m2 où les collectionneurs peuvent découvrir ou redécouvrir une soixantaine d'artistes entre le 8 et le 10 octobre 2021.

La Belgique, riche d'une histoire commune avec la Bourgogne et de dizaines de galeries d'art dynamiques, est l'invitée d'honneur de ce salon, créé par le franc-comtois Jean-Marc Bassand.

Une foire est un endroit indispensable, qui permet aux collectionneurs et aux galeristes de se retrouver et d'échanger. 

Jean-Marc Bassand, fondateur de l'Art Fair Dijon

Dijon, capitale de l'art contemporain

La naissance d'un salon est toujours un événement dans le monde de l'Art. Celle de l'Art Fair Dijon ne doit rien au hasard.

Son fondateur, Jean-Marc Bassand, est passionné d'art contemporain. Bisontin, il s'est naturellement tourné vers la capitale bourguignonne, ville de Yan Pei-Ming, Didier Marcel et Bertrand Lavier pour lancer son projet.

"De grands artistes sont Dijonnais et, malheureusement, ils exposent partout dans le monde mais très peu en Bourgogne. Le Consortium aussi est un lieu important puisqu'il a été classé dans les 50 lieux les plus importants pour la création contemporaine dans le monde par le journal américain le New York Times" explique Jean-Marc Bassand.

Originaire de Lure (Haute-Saône), formé à l'école hôtelière de Poligny (Jura), passionné de tatouage, le quadragénaire eut un véritable coup de foudre en 2004 à la fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence, dans les Alpes-Maritimes. D'un musée à l'autre, il découvre Picasso, Calder, Fernand Léger... et s'aventure dans les galeries d'art de Belfort. Le salon laisse une large place aux galeristes de Bourgogne Franche-Comté : Jean Grezet à Besançon, Cheloudiakoff et Robert Dantec à Belfort, Pietro Sparta à Chagny par exemple. 

 

 

Pour mettre en valeur les jeunes artistes, les organisateurs ont noué des partenariats avec les Fonds Régionaux d'Art Contemporain (FRAC) de Bourgogne et de Franche-Comté ainsi qu'avec les associations d'artistes dijonnais, tels que les Ateliers Vortex, les Ateliers Chiffonnier et Interface notamment : "Nous avons choisi de leur confier des espaces d'exposition et de les laisser libres de leurs choix artistiques. Il était important de promouvoir de jeunes talents" explique Jean-Marc Bassand.

Pari tenu

Passionné de street culture et de tatouages, Jean-Marc Bassand aimerait faire une place à des artistes atypiques lors des prochaines éditions : "L'art contemporain a la réputation d'être élitiste car il faut avoir les moyens pour le collectionner et il faut souvent avoir fait des écoles reconnues pour que ses oeuvres le deviennent. Il y a aussi des artistes intéressants en dehors de ce système, des gens qui ont des productions dissonantes qui méritent d'être montrés."

Ce sera dans un second temps. Le premier pari de Jean-Marc est tenu : après trois ans de préparation, un budget de 250.000 € et un report en raison de l'épidémie de Covid, le salon est enfin devenu réalité !

 

 

Grâce à la position centrale de Dijon (entre Paris, Genève et Lyon), les organisateurs espèrent accueillir 5 000 visiteurs, collectionneurs, grand public mais aussi scolaires. 

L'Art et le vin

Les passionnés d'art et les amateurs de vins risquent également de se croiser pendant un an sur la côte beaunoise.

Plusieurs domaines viticoles (Chapuis, Patriarche, Bouchard) accueillent une vingtaine de sculptures en tout. Baptisé "parcours in situ", les oeuvres viendront animer le patrimoine bourguignon et le rendre accessible à tous. Le circuit est inauguré dimanche 10 octobre 2021.

Et ce salon sera au programme du nouveau rendez-vous "culture" de l'antenne de France 3 Bourgogne ce vendredi 8 octobre 2021 à 18h40.

 

Jean-Marc Bassand, invité de l'Avant week-end le 8 octobre 2021

Ne manquez pas l'émission L'Avant week-end à 18h30 ce vendredi 8 octobre 2021 dont l'invité est Jean-Marc Bassand, le fondateur de la première édition de l'Art Fair Dijon

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.