Cet article date de plus de 4 ans

Attaque de Berlin : les réactions en Bourgogne

Ce 19 décembre 2016, la course folle d'un camion dans la foule d'un marché de Noël de Berlin a provoqué la mort d'au moins 12 personnes et en a blessé 48 autres, selon un bilan encore provisoire. Après cet attentat, les élus bourguignons expriment leur solidarité.

Au soir même de l'attaque sanglante sur le marché de Noël de Berlin, les Bourguignons ont exprimé leur effroi face à ce nouveau drame qui n'est pas sans rappeler l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice.
Le maire de Dijon a ainsi rapidement fait part de sa solidarité.

Même émotion du secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue qui évoque un "acte de barbarie".

L'ancien député et ex-président du conseil départemental de Saône-et-Loire, candidat à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg fait part lui aussi de sa solidarité face à "ce crime abominable". 


L'un de ses soutiens dans le département, le député Philippe Baumel a également rapidement réagi face à "l'horreur".


De son côté, le député européen Arnaud Danjean a choisi de tweeter en allemand pour exprimer ses pensées aux victimes et sa confiance en la police.



La députée de la Bresse, Cécile Untermaier a choisi Facebook pour écrire sa réaction et rappeler l'importance de la lutte contre le terrorisme. 


La députée de Côte-d'Or Kheira Bouziane se demande, quant à elle, ce que l'on "attend pour faire cesser cette horreur".


Le président du Conseil général de la Côte-d'Or François Sauvadet en appelle à l'unité de la communauté internationale pour éradiquer le terrorisme.


Le député de l'Yonne, Guillaume Larrivé, lui, préfère la polémique et se montre très critique à l'égard de la politique d'Angela Merkel qui a choisi d'accueillir les migrants en grand nombre, se rapprochant ainsi de la réaction du parti allemand d'extrême-droite AFD dont le leader a déclaré à propos des victimes de l'attentat : "ce sont les morts de Merkel".


Même tonalité chez le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret qui a écrit plusieurs tweets, en annonçant notamment la mise en berne des drapeaux de l'hôtel de ville en signe de solidarité avec Berlin.

Dans un communiqué, le député-maire de Beaune Alain Suguenot adresse ses "condoléances attristées au peuple allemand". Et il ajoute "Beaune étant jumelée depuis 50 ans avec Bensheim dans la vallée du Rhin, nous ne pouvons qu’éprouver un sentiment d’injustice et de colère immense".
Alain Suguenot conclue son message sur une invitation à la réflexion : "L’Europe toute entière est visée à travers ces actes atroces et la réponse de nos gouvernements doit être ferme et adaptée. Elle ne peut faire l’économie d’une réflexion sérieuse sur les causes et les remèdes."
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme politique