Bien-être animal, le nouveau business des humains ?

En France, près d'un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie. Chats et chiens occupent une place de plus en plus importante dans nos vies. De nouveaux professionnels proposent de mieux les éduquer, les comprendre ou parler avec eux. 

Éducateur canin, thérapeute animal... Le bien-être des animaux de compagnie est au cœur de nouvelles pratiques.
Éducateur canin, thérapeute animal... Le bien-être des animaux de compagnie est au cœur de nouvelles pratiques. © G. Desmalles - France Televisions

Franck est éducateur canin. Fasciné par les animaux depuis toujours, il fait lui-même appel à un éducateur lorsque son chien présente des problèmes de comportement. "Mon chien est transformé, et moi aussi" écrit-il sur son site internet. Franck se forme auprès d'autres professionnels et devient à son tour éducateur. "Je suis là pour apprendre au maître comment se comporter avec son chien, à instaurer une hiérarchie entre les deux." L'éducateur travaille notamment sur des aboiements intempestifs, des soucis dans la gestion de la frustration. "Globalement, je fais en sorte que le chien et le maître se sentent bien au quotidien.

Il reconnaît que ses méthodes ne conviennent pas forcément à tout le monde. "Il faut trouver le bon éducateur par rapport à ce qu'on recherche." 

Un nouveau type de communication

Il y a la méthode classique du dressage. Mais parallèlement à l'éducation canine se développe d'autres méthodes plus originales, comme la communication animale. En plein boom aux Etats-Unis, la discipline se développe timidement en France. A Dijon, Chloé propose ses services aux propriétaires pour "discuter avec leurs animaux." Une méthode basée sur des principes de méditation. "Certains parlent de médiumnité ou de télépathie. Il y a plein de mots pour parler de la communication animale. C'est un type de communication non-verbale, qui s'appuie sur des ressentis et l'intuition" explique la jeune femme.

Passionnée depuis toute petite par les animaux, elle suit des formations "techniques" sur l'éducation féline et canine. "Mais j'avais envie de mettre de la conscience sur ce que les animaux pensent et ressentent." Chloé découvre la communication animale au détour d'une conversation et décide d'en faire son métier. La jeune femme vit aujourd'hui de son activité. Sa pratique diffère de celle de Franck, "puisqu'on va demander à l'animal comment il intéragit avec son humain, ce qu'il pense" explique Chloé. 

Les vétérinaires appellent à la prudence

Jean-Jacques Dentz, vétérinaire à Talant (Côte-d'Or) constate cet engouement pour "la compréhension de son animal de compagnie. La plupart des animaux de compagnie sont fêtés pour leurs anniversaires... Ils font aujourd'hui partie de la famille. Et il y a une vraie demande des gens qui veulent soigner leur animal."

Il est aussi témoin du développement de pratiques nouvelles comme la communication animale, l'acupuncture ou encore l'ostéopathie. "Le problème, ce sont les diplômes. Il y a des professionnels qui se qualifient de comportementalistes sans avoir le diplôme." Jean-Jacques Dentz alerte face à de potentielles dérives. "C'est une manière de se faire de l'argent sans avoir les compétences." Une séance de communication animale coûte entre 60 et 75 euros.  

"Ces nouveaux professionnels sont amoureux des animaux et pensent leur apporter du bien-être... mais ce sont des disciplines qui ne sont pas du tout encadrées.

Pour le vétérinaire, si les propriétaires d'animaux de compagnie se tournent vers ces méthodes, "c'est peut-être parce que la médecine vétérinaire ne répond pas à toutes les possibilités. Il y a une tendance à la médecine douce, comme pour la médecine humaine." Jean-Jacques Dentz conclut en préconisant à chacun de toujours demander l'avis de son vétérinaire traitant. "Nous redirigeons vers des professionnels avec lesquels nous avons l'habitude de travailler, dans un circuit sécuritaire."

Un budget croissant

Le chien, meilleur ami de l'homme mais pas de son porte-monnaie ? Une étude parue en 2018 déclare que le budget des Français consacré à leurs animaux de compagnie est en nette progression. Rien que pour les soins et l'hygiène, les propriétaires dépenseraient près de 583 millions d'euros par an : 589 euros pour un chien et 429 euros pour un chat par foyer. Il y a là un marché pour les nouveaux professionnels du bien-être animal.

Un reportage d'A. Marquet, D. Iberrakene, G. Desmalles, Y. Danjou, P. Genevois et C. Ngoc :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature santé société