Saône-et-Loire : où l’on reparle déjà de sécheresse !

La préfecture du département craint une nouvelle sécheresse estivale sévère. Le département avait déjà connu une telle situation lors des étés 2018 et 2019.
Archives
Archives © France 3 Bourgogne
Comme durant les deux étés précédents, la Saône-et-Loire pourrait connaître une nouvelle sécheresse estivale sévère au vu de la situation printanière actuelle.

Dans un communiqué, la préfecture explique : « Les débits des cours d’eau se dégradent, en particulier sur les têtes de bassin versant. Les bassins versants de la Grosne et de la Bourbince ont franchi le seuil de vigilance. D’autres pourraient le franchir rapidement. Les conditions semblent donc réunies pour une nouvelle sécheresse estivale sévère. »

La pluviométrie de janvier, février et mars est faible. De plus, les prévisions météorologiques ne font pas état d’épisodes pluvieux conséquents à venir dans les prochains jours.

262 communes touchées précédemment

Des maisons fissurées, des volets qui ne tiennent plus, des escaliers impraticables… Les conséquences des sécheresses précédentes ont été importantes. 262 communes du département ont ainsi été reconnues par le gouvernement en état de catastrophe naturelle en raison de la sécheresse de 2018. Cette situation météorologique s’étend ainsi à toujours plus de secteurs.

Face à cette situation désormais récurrente, le préfet met déjà en garde les usagers sur l’économie de l’eau, à réaliser tout au long de l’année, comme « par exemple limiter les arrosages des pelouses, le lavage des véhicules, privilégier les douches aux bains, remplir sa piscine avant l'été ou renoncer à la remplir, réparer les fuites d'eau même minimes… »

L'est du département particulièrement touché

En septembre dernier, la période de sécheresse sévère s'était aggravée dans le département. La situation était très inquiétante sur la moitié est, comme le montre la carte ci-dessous.

 
La période de sécheresse sévère s'était aggravée sur l’ensemble du département en septembre.
La période de sécheresse sévère s'était aggravée sur l’ensemble du département en septembre. © Préfecture de Saône-et-Loire

Un observatoire doit se tenir d’ici la fin du mois d’avril sur le sujet.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo