Campagne de dépistage du cancer colorectal "mars bleu" : pourquoi faut-il se faire dépister quand on a plus de 50 ans ?

Plongés dans l'épidémie de Covid-19, on oublie parfois d'autres maladies, elles aussi meurtrières. Le cancer, par exemple. En France, environ 160 000 personnes décèdent chaque année d'un cancer. La campagne de prévention "mars bleu" vise à dépister le cancer colorectal, un des plus meurtriers.

Chaque année en France, le cancer colorectal touche 43 000 nouvelles personnes.
Chaque année en France, le cancer colorectal touche 43 000 nouvelles personnes. © Maxppp/Guillaume Bonnefont

Le mois de mars est marqué par la promotion du dépistage du cancer colorectal (CCR). Ce cancer touche chaque année 43 000 nouvelles personnes en France et en tue 18 000. C’est le 3ème cancer le plus fréquent et le 2ème le plus meurtrier.

Les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont donc  invités à réaliser un test de dépistage, à l’occasion de "mars bleu", la campagne nationale de sensibilisation à cette maladie.

Selon le centre régional de coordination des dépistages des cancers, seulement 30,4 % des Bourguignons-Francs-Comtois réalisent ce test de dépistage, un pourcentage similaire à celui de l'ensemble du pays.

Pourtant, quand le cancer colorectal est détecté tôt, les chances de guérison sont de 90%.

Qui est concerné ?

 

Le programme de dépistage du cancer colorectal s’adresse, tous les 2 ans, aux femmes et aux hommes de 50 à 74 ans. Il est, avec les programmes de dépistage du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus, l’un des trois dépistages organisés en France. Ces tests sont gratuits. Ils sont intégralement pris en charge par les caisses d’assurance maladie.

Comment réaliser le test ?

 

Tous les deux ans, les personnes reçoivent une invitation à réaliser leur test de dépistage. Transmise par le centre régional de coordination des dépistages des cancers, l'invitation est à remettre à son médecin traitant. C’est lui qui fournit le kit de test et explique le mode d’emploi.

 

En 2021, le mode d’emploi des tests est modifié : il est encore plus simple à réaliser. Une vidéo de l’Institut national du cancer explique chaque étape :

Institut national du cancer, test de dépistage

 

En France, le nombre estimé de nouveaux cas de cancer, toutes formes confondues, est de 382 000 par an  (54 % chez l’homme, 46 % chez la femme). Celui des décès est de 157 400 (57 % chez l’homme, 43 % chez la femme).

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cancer santé société