Canicule : la Nièvre est déjà en vigilance jaune

© France 3 Paris / C. Mirabaud
© France 3 Paris / C. Mirabaud

C'est une canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité, qui est annoncée par Météo-France. Jusqu'à 40°C en journée, 25°C la nuit. La Nièvre est placée en vigilance jaune "canicule" à partir du 23 juin alors que la température diurne maximum dépasse légèrement 30 °C.

Par Caroline Jouret

Dès dimanche, le thermomètre devrait grimper au-dessus des 30°C sur une grande partie du pays indique Météo-France, avec de l'air chaud venant du Maghreb et d'Espagne. La canicule va d'abord toucher "des régions du centre au nord-est du pays"

Le département de la Nièvre est le premier en Bourgogne à avoir annoncé le passage en vigilance jaune. Une vigilance qui pourrait très vite virer à l'orange dès le début de la semaine prochaine. En effet à partir de mardi on attend 35 à 40°C (sous abri) sur la grande majorité des régions.

Si l'intensité de cette canicule ne fait pas de doute, reste une inconnue concernant sa durée. Ces très fortes chaleurs pourraient persister jusqu'au week-end suivant notamment sur la moitié est. Météo-France prévoit pour l'instant "a minima six jours de canicule".
 



Des records de chaleur pour cette période devraient être battus

Depuis 1947, seule la vague de chaleur du 18 au 28 juin 2005 avait été aussi précoce.

L'épisode attendu s'annonce bien plus intense, sans précédent au mois de juin et Météo-France rappelle que les vagues de chaleur vont se multiplier avec le réchauffement climatique.
 
 

Recommandations à suivre

La chaleur est cause de nombreux troubles de santé. C'est une agression pour l’organisme. Les complications les plus graves sont le risque de déshydratation, de coup de chaleur ou le déséquilibre d’une maladie, comme le diabète
Le ministère de la santé édicte un certain nombre de rappels et de recommandations.
  • La chaleur fatigue toujours.  
  • Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur.
  • La pollution de l’air et l’humidité aggravent les effets liés à la chaleur.
Ces risques peuvent survenir dès les premiers jours de chaleur. Pensez à boire régulièrement de l'eau. Il faut vous hydrater. Et restez à l'ombre, recherchez des endroits où la fraîcheur est préservée. 
 


Personnes fragiles : attention à pollution de l'air

Les femmes enceintes, les nourrissons et jeunes enfants, les personnes de plus de 65 ans, les personnes asthmatiques, les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, et les insuffisants cardiaques ou respiratoires sont particulièrement à risque. En période de canicule la pollution se fait davantage ressentir avec des pics épisodes de pollution à l’ozone.

Ce gaz qui entre profondément dans l'appareil respiratoire peut entraîner une inflammation des bronches, une toux sèche et des difficultés pour respirer. Des effets cardiovasculaires sont également constatés. Chez des enfants asthmatiques, la hausse des niveaux d’ozone peut provoquer une augmentation de la fréquence des crises d’asthme

 

N'oubliez pas de protéger votre peau

Si devez être au soleil, faites la maximum pour en limiter les méfaits. Portez un chapeau et mettez un produit de protection solaire et penser à en appliquer de nouveau régulièrement. Rappelez vous que les bébés et les enfants ont la peau particulièrement fragiles et ne doivent pas être exposés au soleil.
 


En cas d’épisode de forte chaleur, un numéro d’information est mis à disposition du public :

© Ministère des Solidarités et de la Santé
© Ministère des Solidarités et de la Santé










 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus