Coronavirus, covid-19 : on vous explique comment nous assurons la continuité de l'information à France 3

© P. Sulocha
© P. Sulocha

Alors que chacun de nous doit rester confiné à domicile pour limiter la propagation du virus, France Télévisions se doit de poursuivre sa mission d'information. Entre télévision et numérique, on vous explique comment France 3 Bourgogne-Franche-Comté s'organise pour que vous puissiez rester informés.

Par Clémence Baverel

Depuis mardi midi, la France est en confinement. Seuls les déplacements strictements nécessaires sont autorisés. Les collaborateurs de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, journalistes, techniciens et personnels administratifs ont vu leur quotidien complètement modifié afin de poursuivre leur mission d'information régionale.
 

La protection des collaborateurs avant tout

La première priorité, c'est la protection du personnel. Ceux dont la fonction le permet ont été équipés pour le télétravail, notamment les personnels administratifs (documentalistes, secrétariat de rédaction, organisateurs d'activité, communication...) et les journalistes qui travaillent sur le web.

Nos informaticiens ont fait en sorte que tout le monde ait accès à tous les logiciels, back-office et serveurs d'échanges nécessaires à la continuité des différentes activités de chacun. Après quelques mises en place techniques difficiles pour certains, désormais tout le monde est opérationnel.
 
© C.Baverel
© C.Baverel
 

Le traitement de l'actualité au quotidien

Nous avons choisi de présenter des JT communs entre France 3 Franche-Comté et France 3 Bourgogne, afin de limiter le nombre de personnes présentes dans les deux stations et sur le terrain. A tour de rôle, les deux antennes vous proposent des journaux "grande région", diffusés à 11h50 et 18h50.
Depuis hier, nous réalisons certaines interviews en direct dans les JT via Skype et messenger, grâce au travail des techniciens.
 
© F. Conche
© F. Conche


Chaque matin, la conférence de rédaction se fait en audio-conférence. Moins il y a de personnes dans les locaux, mieux c'est ! Sur place, ne restent que les personnes indispensables à la diffusion du JT : le présentateur, la scripte, les techniciens vidéo, un rédacteur en chef et un cadre technique.

Un groupe de messagerie instantanée a été mis en place afin que la communication entre tous puisse être facilitée au cours de la journée.

Après la conférence de rédac', les journalistes arrivent à la station pour récupérer leur matériel. En tournage, les journalistes partent non seulement avec leur caméra et leur micro, mais aussi leur équipement sanitaire : gel hydroalcoolique et masques. La distance de sécurité entre les personnes interviewées et l'équipe de tournage est respectée : les micros-perches sont réglés exactement pour une prise de son... sans prise de risque. Tout le matériel est désinfecté au retour.
 
Florence Petit nous livre ses impressions de journaliste

Le montage des sujets s'effectuent "en boîte noire". C'est à dire qu'il n'y a pas de contact entre le monteur et le rédacteur, comme cela se passe pour nos journalistes en bureaux d'information de proximité. Le journaliste enregistre son commentaire dans une salle à part et transmet les images et le son via nos serveurs, directement au monteur. Il réalise alors le montage selon les instructions du rédacteur, envoyées par email.
 
Laurent Ducrozet enregistre son commentaire "en boîte"

Voilà désormais comment nous enregistrons notre voix pour les reportages à France 3 Franche-Comté. Fini le travail avec le monteur côte à côte puis le passage au mixage pour enregistrer nos commentaires. Hier, une fois que Laurent, mon collègue avait écrit son texte, nous l’avons enregistré sur la caméra (désinfectée), avec le micro-perche pour les interviewes (désinfecté) et nous mêmes sommes restés très séparés tout le temps du tournage. La seule solution pour continuer notre mission. -Clément Jeannin, journaliste à Besançon, sur Facebook-


A la station de Besançon, les couloirs sont bien vides... mais c'est évidemment pour la sécurité et la protection des collaborateurs. Clément Jeannin termine sa journée en disant au revoir à ses collègues monteurs... derrière des portes closes !
 
Couloir des salles de montage à France 3 FC
 

L'info en continu sur le web

Le site internet de France 3 Bourgogne-Franche-Comté est alimenté depuis lundi 15 mars par plusieurs journalistes qui travaillent désormais de chez eux en télétravail. Pas évident le premier jour, quand on sait que la richesse de notre métier vient des échanges au sein de la salle rédaction, des discussions permanentes au sein des équipes.

Dès lundi, il a fallu découvrir de façon brutale cette nouvelle façon de travailler, même si nous nous y préparions depuis plusieurs jours. Nous voilà désormais seuls chez nous face à notre clavier. 

Comment vous informer au mieux depuis la maison ? Comment faire face à cette avalanche d’informations qui émanent des communiqués de presse, des entreprises, des internautes, de l’agence régionale de santé ? Comment continuer à travailler collectivement, à échanger les idées ? Nous avons dû inventer de nouveaux modes de communication, fil whatsapp, groupes messenger pour rendre le télétravail efficace, solidaire, et convivial malgré le contexte. Nous sommes conscients aussi de la chance d’être en télétravail, d’être confinés, contrairement à certains salariés comtois. 
 

Comment vous informer au mieux quand on ne peut plus se déplacer ? Comment obtenir des témoignages des uns et des autres ? Nos téléphones chauffent, nos boites mails débordent, nous n’avons jamais autant reçu de messages des internautes sur notre page Facebook. Nous ressentons de la part des internautes une soif d’information, de communication. Une mission que nous allons bien sûr poursuivre avec votre aide durant cette période de confinement. N’hésitez pas à nous transmettre vos témoignages, initiatives de solidarité, demandes d'entraide via notre page Facebook ou notre mail franchecomte(@)francetv.fr -Sophie Courageot, rédactrice en chef adjointe-

Samuel Peltier, directeur régional de France 3 Bourgogne-Franche-Comté
Comment votre chaîne régionale s'organise pour continuer de vous informer en cette période de crise ?


Les programmes régionaux chamboulés

Cette semaine, vous l'avez certainement observé, nos programmes habituels ont été modifiés pour coller au mieux avec l'actualité. Notre émission matinale "Ensemble c'est mieux" s'est transformée en "Ensemble contre le virus". Chaque matin, les antennes de plusieurs régions ont fait cause commune et ont proposé une émission interactive, en direct, pour répondre à toutes vos questions concernant le Covid-19.

Nombre de nos programmes hebdomadaires seront annulés, comme notre matinale ou l'émission "Dimanche en politique". Toujours afin de limiter le nombre de personnes sur les plateaux et les régies, c'est France 3 national qui reprendra la main sur la plupart des cases régionales et proposera des magazines pour que les citoyens confinés puissent voyager et s'évader... à travers leurs écrans. Nous continuerons cependant de vous proposer des documentaires régionaux le lundi soir vers 23h05.



Toutes les collaborateurs de France 3 Bourgogne-Franche-Comté vous remercient de nous être fidèles, prenez soin de vous, de votre famille et restez chez vous. C’est la seule façon d’aider nos soignants et de protéger vos proches.


 

Sur le même sujet

Les + Lus