Art’Go : un collectif d'artistes entre peinture et street art

replay

Aux portes de Dijon, se trouve un lieu hors du commun qui abrite des ateliers d’artistes et sert de lieu d’exposition. Il s’agit du Grenier de Talant. Bâtisse en vieilles pierres dédiée à l’art sous toutes ses formes, c’est là que créent les artistes du collectif Art’Go. Chaque membre y décline son art depuis 2020 en suivant sa propre sensibilité.

Le collectif Art’Go est une association qui regroupe 12 artistes régionaux aux univers différents, qui ont investi le Grenier de Talant. C’est un lieu inspirant dédié à l’art et à la création qui leur sert désormais de résidence d’artistes. Réunis par leur envie de vivre de leur pratique et de partager leur passion de l’art au plus grand nombre, les artistes d’Art’Go se nourrissent aussi du collectif pour réaliser leurs œuvres.  

Parmi eux, Ramya Chuon et Asthenot.

Ramya est un artiste plasticien, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Il touche à toutes les pratiques des arts plastiques. Le dessin lui a permis de communiquer avec les autres, notamment lors de son arrivée en France depuis le Cambodge quand il avait 4 ans, où il ne parlait pas un mot de français : "c’est devenu un réflexe le dessin, c’est un véritable langage d’échange".

Asthenot, lui, est un artiste surréaliste. Il a toujours été passionné par le fantastique et la poésie "un peu plus sombre", il cite Baudelaire et Hans Ruedi Giger comme ses sources d’inspiration. Après les créations sur toile, il s’est lancé dans le tatouage, une des branches du dessin, qui lui convient aujourd’hui davantage.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Asthenot (@asthenot)

Les artistes d'Art ‘Go se sont rencontrés à la Toison d’Or, lors d’un festival d’art où ils venaient exposer leurs œuvres et dessiner sur place. De là est venue l’idée de créer un collectif. Leur nom "Art ’Go" vient des "argonautes" et du mythe de la Toison d’Or. Les artistes du collectif se présentent comme des "aventuriers de l’art".

Les 12 artistes travaillent chacun de leur côté, mais peuvent joindre leur force pour "sensibiliser le public à l’art en général", en mettant à disposition plusieurs prestations artistiques.

Le collectif propose notamment des ateliers d’initiation, des événements artistiques ou encore des expositions et des œuvres d’art décoratives.

Texte de Léa Spegt.

La Tête à l'Endroit est à découvrir le samedi 17 février à 19h et sur la plateforme france.tv dès à présent.