Confinement en Bourgogne : comment se cultiver sans sortir de chez soi

Comme lors du premier confinement, les acteurs culturels se réinventent sur le numérique. Documentaires, musique, musées, cirque… Voici une petite sélection des événements sur la toile ce week-end et les jours d’après.
 

De l’électro à l’apéro avec l’équipe de Risk

Un apéro au son d’un set de DJ, ça vous tente ? La première a eu lieu vendredi dernier à 19h. Les Dijonnais du collectif Risk remettent le couvert ce soir ainsi que les 20 et 27 novembre sur leur chaîne YouTube.

Des captations ont été réalisées à la Péniche Cancale et au musée Rude. Ce soir, dans la Risk Internet Party, c’est Konik qui enflammera le dance floor, euh pardon, le parquet de votre salon.
  

Nuit européenne des musées

Samedi 14 novembre, la Nuit des musées devient la #NuitDesMuséesChezNous. L’événement vous donne rendez-vous sur les réseaux sociaux.
Les musées de Dijon ont réalisé cinq nouvelles vidéos sur des œuvres des collections en lien avec le thème de la nuit. Le grand Duc de François Pompon sera au programme, tout comme une immersion dans les cuisines du Musée de la vie bourguignonne pour parler des veillées d’autrefois. Ces vidéos ainsi qu’un tuto d’arts plastiques seront mises en ligne samedi sur les réseaux sociaux et l’application du musée des Beaux-Arts de Dijon.
 

Bien au-delà de cette Nuit, d’autres musées bourguignons confinés se dévoilent sur la toile. Le MuséoParc d’Alesia propose sur son site internet de visiter virtuellement sa collection temporaire « Dans les cuisines d’Alésia », comme si vous y étiez.

L’écomusée de la Bresse, quant à lui, vient de lancer sa chaîne YouTube. Chaque semaine, une nouvelle vidéo y sera publiée pour présenter les différents musées, que regroupe cette institution, ou les œuvres exposées.
 
L'écomusée de la Bresse se présente sur internet
 

La nuit du cirque

100 lieux, 260 représentations, le monde du cirque avait rendez-vous avec son public ce week-end un peu partout en France. Comme seule l’île de la Réunion a pu maintenir l’événement, la nuit du cirque devient elle aussi numérique ces 13, 14 et 15 novembre sur son site internet dès 21h. Au programme, interviews, extraits de spectacles, cartes blanches, reportages, portraits d'artistes.
 

Contraints d’annuler les représentations programmées pour l’événement, CirQ’ônflex, à Dijon, participent à sa façon à conserver le lien avec les spectateurs.

Sur sa page Facebook, CirQ’ônflex propose de plonger en vidéo pendant quelques minutes dans les coulisses de la création du spectacle "Radius et Cubitus, les amants de Pompéi", par la compagnie Inhérence. Rendez-vous ce vendredi 13 novembre à 18h30.
 

Des docs en goguette, des spectateurs sur leurs canapés

La quinzième édition du festival itinérant « Docs en goguette » devait se tenir du 17 au 29 novembre dans douze communes de Saône-et-Loire. Objectif, faire découvrir des documentaires de grande qualité aux spectateurs. Reconfinement oblige, l’événement se décline en digital sur son site internet.
 


L’occasion de faire de belles rencontres. Au détour d’un film programmé, vous croiserez un couple de circassiens (documentaire « En équilibre »), un autre couple de nonagénaires cette fois et leur petit café jurassien (« Lili et Marcel »), un couple de viticulteurs portugais installé en Bourgogne (« Ligne de vignes »), trois amis syriens qui luttent contre la guerre avec des livres (« Daraya, la bibliothèque sous les bombes »), une cuisinière de rue à Shanghaï (« Ayi »), des travailleurs en ESAT qui montent une comédie musicale (« La part de rêve »), etc…

Le festival fonctionne habituellement au chapeau. Il est proposé aux internautes de faire un don via une cagnotte virtuelle avant ou après leur séance.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets