Cet article date de plus de 3 ans

Côte-d'Or : le premier TEP-scan numérique de France s'installe à Dijon

Nouvelle innovation médicale en Côte-d'Or. Le premier TEP-scan numérique de France a été installé au centre Georges-François Leclerc, à Dijon. Cet appareil permet aux médecins de visualiser les activités du métabolisme. 
Au centre Georges-François Leclerc, à Dijon, le premier Tep-scan numérique a été installé.
Au centre Georges-François Leclerc, à Dijon, le premier Tep-scan numérique a été installé. © Rodolphe Augier
Une première à Dijon : le premier Tep-scan numérique de France va prendre place au centre Georges-François Leclerc. 


Une innovation médicale



Le TEP-Scan ou appareil de Tomographie par Emission de Positons est un examen d’imagerie médicale qui s’intéresse au fonctionnement du métabolisme et à l’anatomie des organes.

Cet instrument médical a évolué, il est passé de l'ère analogique au numérique. Cette évolution permet au TEP-scan de détecter plus d'informations, avec une meilleure définition et un temps d'examen plus court. 


Le TEP-scan, comment ça marche ? 

Cet examen consiste à injecter un traceur. Ce traceur est un produit légèrement radioactif mais surtout coloré, ce qui permet de créer des images du métabolisme et des fonctions du corps. 

Dans le cas d'un cancer, ce traceur se fixe sur les tumeurs et les métastases. Les tumeurs et les métastases sont des cellules qui se divisent de manière incontrôlée. Elles ont une forte activité métabolique et sont donc facilement repérables par le TEP-scan.  

Ce nouveau Tep-scan va également être très utile en neurologie pour évaluer les démences dégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

 
Ce nouvel appareil a coûté 4.5 millions d'euros et a été financé à parts égales par le centre Georges-François Leclerc et le CHU de Dijon. 

Les deux établissements se partageront l'usage du TEP-scan.

Un reportage de Sylvain Bouillot, Rodolphe Augier et Laurence Crotet-Beudet

Tep-scan numérique







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société recherche sciences sorties et loisirs