Dijon : plusieurs incarcérations après le meurtre du quartier des Valendons

Le boulevard des Valendons à Dijon / © R.Augier
Le boulevard des Valendons à Dijon / © R.Augier

Un homme est décédé jeudi 13 décembre 2018 après avoir été la cible de coups de feu dans le quartier des Valendons, à Dijon. Le tireur et ses deux complices présumés se sont rendus et ont été mis en examen.

Par Tiphaine Pfeiffer

L'auteur présumé des coups de feu qui ont blessé mortellement un habitant de Dijon s'est rendu de lui même. 

La victime circulait en voiture le 13 décembre 2018
vers 17h45, dans le quartier des Bourroches.
Elle a été touchée alors qu'elle se trouvait à l'angle du boulevard des Valendons et de l'avenue Eiffel.
Elle a succombé à ses blessures (une balle sous l'aisselle droite, l'autre dans le dos) dans la soirée.
 

La voiture utilisée par le tireur avait été volée la veille et équipée de fausses plaques.
Le véhicule avait été retrouvé un peu plus tard entre Velars-sur-Ouche et Fleurey-sur-Ouche​​​​​, contrairement à l'arme du crime qui reste introuvable.
 

Trois personnes ont été placées en garde à vue

Trois personnes, originaires de la métropole dijonnaise, ont été placées en garde à vue pour meurtre en bande organisée.

Le tireur présumé est un Dijonnais, âgé de 20 ans.
Il s'est présenté au commissariat de Beaune dimanche 16 décembre à 23h10 pour se rendre.

Le passager de la voiture s'est également constitué prisonnier au commissariat de Metz samedi à 00h25.
Âgé de 19 ans, il était sous contrôle judiciaire depuis peu pour trafic de stupéfiants.

Un troisième homme, âgé de 30 ans, a aidé les deux hommes alors qu'ils étaient en fuite en leur apportant un bidon d'essence.
Il s'est présenté de lui-même au commissariat de Dijon.
 
 

 

 Règlement de comptes

Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait s'agir d'un règlement de comptes entre les trois auteurs présumés et la famille de la victime.

Le conducteur et tireur ainsi que le passager ont été mis en examen et incarcérés.
Le 3ème homme a été mis en examen.
Le juge des libertés et de la détention doit rendre sa décision le concernant.

Selon les déclarations du procureur de la République Eric Mathais, le tireur présumé a préféré garder le silence en garde à vue.
Le passager a donné des "explications incohérentes" d'après Eric Mathais.



Les explications d'Elsa Bezin à la mi-journée
 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus