Dijon : "Bocaux & Co", une initiative pour réutiliser vos contenants en verre

Les bocaux en verre sont un outil de transition écologique grâce à leur réemploi : c'est sur ce pari qu'une initiative a été lancée sur l'agglomération dijonnaise pour réutiliser les bocaux. Et fédérer autour du cycle de vie du bocal.
Les bocaux en verre avec couvercle à vis sont réutilisables, avant de penser à leur recyclage
Les bocaux en verre avec couvercle à vis sont réutilisables, avant de penser à leur recyclage © Image par Luisella Planeta Leoni de

L'Association Bocaux & Co est née en mars 2021, sur un constat simple : le bocal en verre à capsule à vis est un outil de transition énergétique, mais aussi de transition économique et sociétale. 

Le réemploi, vite !

Nadeige Ruppli, co-fondatrice de l'association, est catégorique : "le recyclage, ça n'est plus suffisant, il faut faire plus ! Cela a un impact environnemental nettement plus lourd que le réemploi." Le verre est un matériau durable, qui, après collecte, a besoin d'être nettoyé pour répondre aux normes sanitaires, mais il est "immédiatement utilisable." 
Alors que dans un circuit de recyclage, il faut plusieurs étapes :"cela consiste à déposer le verre dans une cloche à verre, ça part dans une usine, où il faut le trier, le débarrasser des indésirables. Puis le fondre à 1500°c pour à nouveau fabriquer de nouveaux bocaux."


Le réemploi permet d'éviter toutes ces étapes et de réduire l'impact environnemental : "79% de CO2 sont ainsi économisés, 76% d'énergie et 33% d'eau."

Une demande attendue de la part des producteurs et consommateurs

Chacun de son côté "pratiquait à son échelle le réemploi des bocaux", souligne Nadeige Ruppli. Mais "c'était extrêmement chronophage " pour les producteurs et "c'est une vraie logistique. Ils sont souvent seuls, ce sont des petites structures, mais ils ont vraiment à coeur de vouloir effectuer du réemploi."

Les consommateurs, eux aussi à leur niveau, mettent de côté des bocaux pour les réutiliser, donc pour l'association, il y a "matière à travailler !"

Afin de pouvoir diminuer l'impact environnemental, l'assocation Bocaux & Co se propose d'intervenir auprès de l'ensemble des acteurs du cycle de vie du bocal : les producteurs qui proposent leurs produits vendus en bocaux, les consommateurs qui achètent les bocaux pleins, les vendeurs, les gens qui traitent les bocaux. 
Concrètement, l'association va installer des points de collecte pour déposer les bocaux vides, puis les récupèrer, les trier, les laver et les vendre aux particuliers et aux professionnels.

Le circuit de réemploi des bocaux, proposé par l'Association Bocaux&Co
Le circuit de réemploi des bocaux, proposé par l'Association Bocaux&Co © Bocaux&Co

Un projet qui démarre progressivement

C'est sur 4 phases que le projet doit se dérouler :


Une expérimentation est lancée tout d'abord pendant un an "sur une petite échelle, uniquement sur le sud de Dijon", à travers 8 points de collecte de partenaires identifiés, dont des épiceries solidaires. Cette première phase va consister à explorer tous les aspects du réemploi des bocaux, en passant aussi par les épiceries "vrac".
Pour l'instant, pas de système de consigne sur les bocaux chez les producteurs, "on effectue un dépôt sans contrepartie", précise Nadeige Ruppli.


Sur une seconde phase l'année suivante, le déploiement de ce réemploi s'effectuera à l'échelle du Grand Dijon, peut-être par quartiers.
En septembre 2023, l'association souhaite mettre en place un laboratoire de transformation, pour développer la pratique de la conservation en bocal.
Puis en septembre 2024, c'est un volet formation qui est prévu : pour former et sensibiliser aux techniques de conservation en bocal.
 

Le projet a reçu le soutien du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, un soutien à la fois financier et de mise en relation avec des partenaires. Le projet est retenu dans le cadre du festival des solutions écologiques (du 6 au 12 septembre), et a aussi reçu le soutien du Pôle d'Economie Sociale et Solidaire de Côte-d'Or (PES 21)

Le projet comporte des enjeux multiples : hormis le volet écologique, il permettra d'avoir un impact économique par la création d'emplois (si possible, dans le domaine des emplois adaptés), et aussi un impact sociétal car Bocaux & Co souhaite sensibiliser à l'auto-suffisance et à la transformation de produits en circuit court.
 

La liste des points de collecte

 

3 autres points de collecte sont à venir : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement consommation économie