Cet article date de plus de 4 ans

Dijon : dimanche 23 octobre, venez visiter un chantier de fouilles archéologiques!

Sur le site de l'ancien hôpital général, les archéologues de l'INRAP ont mis au jour les vestiges d'un ancien Faubourg de Dijon. Au bord des rives de l'Ouche c'était l'un des quartiers les plus animés de la ville. Une journée portes ouvertes est organisée dimanche 23 Octobre 2016. 
© France 3 Bourgogne
Le Raines est un ruisseau qui autrefois coulait en contrebas des murailles de Dijon. Sa source avait été aménagée en lavoir : le lavoir du Raines. C'est ce ruisseau qui a donné son nom au faubourg éponyme.

L'eau est partout présente ici. C'est le royaume de l'ouche et ses biefs. Ces cours d'eau existent toujours, mais si certains sont encore bien visibles, d'autres courrent aujourd'hui en souterrain dans des fossés, des tunnels. 

Ces nombreux cours d'eau serpentaient autrefois depuis l'ancien hôpital général jusqu'à Chèvre Morte en passant le long de l'ancienne Chartreuse de Champmol. Un nom d'ailleurs très éloquent. De part et d'autres, ce n'était que des prés, des champs cultivés, des vergers...

Là, au sud de la ville, deux grandes îles ont hébergé dès le XIIIe siècle des activités et des occupations liées à l’accueil et aux soins de la population (auberge, hôpitaux), mais également des activités industrielles
© France 3 Bourgogne
Peu à peu des habitations se sont construites en dehors des fortifications, à proximité de la ville : les faubourgs. C'est ainsi que le faubourg Raines et le faubourg d'Ouche sont apparus progressivement, à partir du moyen-âge, en bordure de la porte d'Ouche qui marquait l'entrée de la ville.

Les berges de l'ouche ont d'abord été aménagées de façon rudimentaire avec des piquets et des poutres. A la fin du 17e siècle, des ouvrages plus solides, en maçonnerie, ont été installés : ponts, lavoirs, viviers à poissons, moulins...   
© France 3 Bourgogne
Les archéologues de l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), qui effectuent des fouilles dans le cadre du projet de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin, ont découvert des vestiges datant des 17e et 18e siècles : des installations en lien avec la pisciculture, la blanchisserie ou les loisirs.

Le reportage de Marilyne Barate, Christophe Gaillard, et Philippe Sabatier.
Avec Patrick Chopelain - archéologue de l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives.
 
durée de la vidéo: 01 min 54
Dijon : des vestiges de l'ancien Faubourg Raines découverts par les archéologues de l'INRAP ©France 3 Bourgogne
Dimanche 23 Octobre de 10 heures 30 à 17 heures 30 une journée portes ouvertes permettra au public de venir voir ces vestiges et de découvrir les différentes facettes du métier d'archéologue. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine idées de sorties sorties et loisirs