Dijon : un restaurateur publie sur Facebook les images d'une effraction

Les images publiées sur Facebook ne masquaient pas le visage de l'auteur des faits. / © Facebook / Restaurant Version Latine
Les images publiées sur Facebook ne masquaient pas le visage de l'auteur des faits. / © Facebook / Restaurant Version Latine

À Dijon, un jeune homme a brisé la vitrine d'un restaurant dans la nuit de vendredi à samedi. Le propriétaire des lieux a publié des images issues de sa vidéo-surveillance sur les réseaux sociaux pour dénoncer le malfaiteur. Une initiative qui pose question.

Par M. F.

Dans la nuit de vendredi 31 août à samedi 1er septembre, un jeune homme semble-t-il alcoolisé s'est attaqué à la vitrine du restaurant Version Latine, dans le centre-ville de Dijon. En découvrant les faits, le propriétaire de l'établissement a décidé de mettre en ligne sur sa page Facebook des images issues de la vidéo-surveillance, sans masquer le visage de l'auteur.

Très vite, le contenu est visionné des milliers de fois. Un coup de colère assumé par le restaurateur qui souhaite identifier le jeune homme. "J'ai décidé de publier la vidéo parce qu'on est dans un mouvement d'excès de colère. On en a marre de ces agressions gratuites. On a déjà du mal à faire tourner nos affaires, indique André Marchesi. Aussi, je me suis dit que par Facebook on arrive souvent à retrouver des personnes. On voit bien des gens qui cherchent des Pokémon dans la rue, alors pourquoi pas des personnes qui sont recherchées ?"
 
Dijon : un restaurateur publie sur Facebook les images d'une effraction
À Dijon, un jeune homme a brisé la vitrine d'un restaurant dans la nuit de vendredi à samedi. Le propriétaire des lieux a publié des images issues de sa vidéo-surveillance sur les réseaux sociaux pour dénoncer le malfaiteur. Une initiative qui pose question. - France 3 Bourgogne - Elsa Bezin, Dalila Iberrakene, Rachel Nectoux
 

Une action illégale ?

Une nouvelle forme de délation qui pose question. Les policiers dénoncent une justice sauvage et s'inquiètent à la fois des dérapages et de la perte de confiance des citoyens. 

L'initiative de ce restaurateur est-elle illégale ? Difficile de répondre à cette question. Le sujet est complexe et divise les spécialistes. En attendant, aucun commerçant n'a été condamné à ce jour pour ce genre de pratiques.

 

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus