Dijon : St'ART, une application qui vous emmène à la découverte du street art partout en France

© St'ART
© St'ART

Le Street art appartient aux cultures urbaines. Il est désormais reconnu comme un art à part entière qui a de plus en plus d'adeptes. Deux dijonnnais ont mis au point une application, St'ART, qui permet à tous d'aller à la découverte des oeuvres et des artistes.

Par Fatima Larbi

Depuis avril 2019, une application née à Dijon permet de découvrir le street art dans les villes et pourquoi pas de découvrir les villes grâce au street art. Il s’agit de St’ART, une application gratuite de partage et de géolocalisation de street art disponible sur toutes les plateformes de téléchargement.

A l’origine de cette création se trouvent deux amis d’enfance dijonnais, amoureux des cultures urbaines (street art, hip hop, scraching…). Tous les deux sont aujourd’hui informaticiens : Boris Régragui et Aurélien Mann.

Vous voulez savoir s’il y a des œuvres près de là où vous vous promenez ? Boris Regragui nous explique comment utiliser l'application St'Art dans l’émission Ensemble c’est mieux du jeudi 28 novembre 2019.
St'ART / une application dédiée au street art

Ces deux passionnés, Boris et Aurélien, avaient depuis longtemps l’habitude de prendre des photos des œuvres dont ils croisaient la route. Un jour ils décident de les réunir et mettent au point une carte.
Ce sont les balbutiements de l’application . Après avoir réunis leurs photos, ils se disent que cela pourrait peut-être intéresser d’autres  personnes.
Pour ces pros du numérique,  quoi de mieux que de créer une application. Mais ils se posent une question.

En faisant cela ne sommes-nous pas en train de dénaturer cet art car il est éphémère et pas toujours légal. Boris Regragui

Boris et Aurélien vont à la rencontre d’artistes locaux  pour leur demander ce qu’ils en pensent.

Nous avons rencontré un véritable enthousiasme, nous avons été surpris car on ne s’attendait pas à ça.

Le concept séduit le monde du street-art.

Cela a donné le goût à certains artistes qui avaient arrêté le street art de reprendre. L’application donnait une visibilité à leur art. 

© St'ART
© St'ART
Pour développer leur projet, ils font appel à un financement participatif. Ils obtiennent les 2 000 euros dont ils avaient besoin pour se lancer.

Si au départ, l’application ne recensait que des œuvres dijonnaises, très vite elle sort des frontières de la ville pour s’étendre sur la Bourgogne puis la Bourgogne-Franche-Comté et enfin la France.
A ce jour, 2 000 œuvres sont répertoriées dans St’ART, dont 457 à Dijon, un véritable musée numérique.

 L’un des atouts de cette application est qu’elle est participative.  Un quart des œuvres a été envoyé par des contributeurs.

Tout a été fait par Boris et Aurélien. Ils ont tout fait pour que poster une photo d’œuvre se fasse en 2 clics. Avant de rejoindre la carte, chaque photo passe par le filtre des deux concepteurs.

Pour ceux qui veulent uniquement trouver une oeuvre près de là où ils se trouvent, l'application est également simple comme un jeu d’enfant. Il suffit de la géolocaliser et de quelques clic pour accéder à la galerie de photos, à des fiches présentant les artistes et à des liens renvoyant vers leurs sites.

Nous essayons de construire un pont entre l’œuvre et l’artiste. 

Boris et Aurélien continuent à améliorer leur application. Ils ont rajouté une fonction "agenda " qui permet d’accéder aux programmes de certains festivals  d'art urbain de la région : Bana pshit à Dijon, la Karrière à Villars-Fontaine, Bien urbain à Besançon.





 

Sur le même sujet

Les + Lus