Dijon : le stade d'athlétisme n'accueillera pas la finale des interclubs

Le stade Colette Besson ne pourra recevoir la finale des interclubs en Mai 2018. La raison ? la vétusté de l'infrastructure.
Le stade Colette Besson ne pourra recevoir la finale des interclubs en Mai 2018. La raison ? la vétusté de l'infrastructure.

C'est une grande déception pour le Dijon Université Club : le stade d'athétisme Colette Besson ne pourra recevoir la finale des interclubs.  Raison invoquée par la fédération française : la vétusté de l'équipement. 

Par Marie-Lou Robert

Un véritable crève coeur pour le DUC : le club ne pourra organiser la finale des interclubs qui devait avoir lieu le 20 mai 2018, au stade d'athlétisme Colette Besson de Dijon. 

Un stade dans un état vétuste


Cette décision a été prise par la commission sportive et d'organisation (CSO) de la fédération française d'athlétisme. Dans une lette reçue par Alain Bulot, président du DUC, la fédération explique sa décision :

 "Le rapport du délégue fédéral de mai 2017, agrémenté de photos édifiantes, fait état de très importantes dégradations, tant sur la piste que des matériels obsolètes telles les haies."

Dans cette même lettre, la fédération poursuit : "... il ne peut être question d'envisager une compétition nationale tant que ce stade n'aura pas été remis aux normes techniques."

Cages de lancers (stade Colette Besson, Dijon, Côte-d'Or)
Cages de lancers (stade Colette Besson, Dijon, Côte-d'Or)

Le Dijon Université Club avait déjà signalé en octobre dernier, l'état de dégradation des installations du stade : haies vieillissantes, piste abîmée, cages de lancers trouées... Le Duc avait alors sollicité les pouvoirs publics pour leur en faire part.

Haies en mauvais état (stade Colette Besson, Dijon, Côte-d'Or)
Haies en mauvais état (stade Colette Besson, Dijon, Côte-d'Or)


Le 6 novembre dernier, le club d'athlétisme dijonnais a reçu une réponse de Jean-Claude Decombard, l'adjoint délégué aux Sports de la mairie de Dijon, dans laquelle il admet que "cette installation... présente depuis quelques années quelques signes d'altération."

Dans cette même lettre, Jean Claude Decombard ajoute que "... les contraintes budgétaires fortes qui pèsent sur les collectivités amènent à devoir effectuer des priorisations sans pour autant nuire à la sécurité des usagers."

Un club d'athlétisme dynamique


En raison de l'état de l'infrasctrucute, la ville de Dijon ne pourra, pour l'instant, plus accueillir aucune compétition nationale, scolaire, universitaire et fédérale dans le stade Colette Besson.
Un coup dur pour le club d'athlétisme qui a une activité très dynamique : environ 1 000 personnes par semaine utilisent le stade Colette Besson. Parmi ces 1 000 personnes, on retrouve les licenciés du DUC, de l'ASPTT, de l'athlé 21 ainsi que les lycées et l'université de Bourgogne. 

Une rénovation pour les JO de Paris 2024 ?

Il y a deux mois, le maire de Dijon, François Rebsamen, valorisait les équipements sportifs de la ville de Dijon, dans l'optique de faire de la ville bourguignonne une base arrière pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.
Cette échéance sportive serait un motif d'espoir de rénovation pour le club d'athlétisme des DUC. 

Un reportage de Sylvain Bouillot, Christophe Gaillard, Damien Rabeisen et Cécile Frèrebeau : 

Dijon : le terrain d'athlétisme ne convient pas à la fédération française
Pas de finale des interclubs à Dijon : la Fédération Française d'athlétisme met en cause la vétusté des équipements du stade Colette-Besson. - Sylvain Bouillot, Christophe Gaillard, Damien Rabeisen












 

Sur le même sujet

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus