Cet article date de plus de 5 ans

Dijon : voici les groupes régionaux qui participeront au 2e Oeno music festival

Les noms des groupes régionaux qui participeront au prochain Oeno music festival 2ème édition les 10 et  11 JUILLET au  ZÉNITH de Dijon viennent d'être dévoilés. Tryo et Zebda complètent l'affiche. 
© France 3 Bourgogne
11 LOUDER
"Tu vois mon ampli il va jusqu'À 11 - Oui, mais pourquoi on a pas mis le 10 plus fort ? - *silence* Le mien il va jusqu’À 11..." - Nigel Tufnel Cette réplique Culte du film de Rob Reiner "Spinal Tap" résume parfaitement l'État d'esprit d'11 Louder. A un moment où le pop-rock radiophonique à jean slim inonde la bande FM, le groupe s'inscrit dans un courant résolument Rock'n'roll, histoire d'être en phase avec ses racines.
Lorsque explosent les premiers accords de guitares, on murmure souvent les noms de Motörhead ou Peter Pan Speedrock. Qu'à cela ne tienne ! 11 Louder est fier de défendre envers et contre tous la distorsion, la vitesse, et surtout...le plaisir de jouer sur scène.
Créé en 2010, le groupe expérimente les formats (Demo, EP, Single) et les supports, jusqu'au 7" vinyle, symbole du combat pour la musique vivante. Après plus de 50 dates et 2 résidences, le show est généreux, efficace et rodé. 2015 sera assurément l'année du tournant pour 11 Louder.

BINOCHE
En 1977, tout juste débarqué à Dijon, je faisais mon premier concert au Théâtre Mansart… S’en suivirent 20 ans d’aventures musicales avec Binoche’nko, Binoche &les Rastafumettos ou encore Binoche & les intermittents. Allant du rock au reggae 3 en passant par la chanson française tendance Higelin, nous avons traversé ces décennies à l’écoute de l’ère du temps et du moment.
1995 marque l’arrêt de la scène. 20 ans plus tard, c’est donc avec surprise que j’ai accepté la proposition de célébrer mes 60 ans sur une scène, l’occasion de revisiter quelques titres emblématiques de ces différentes expériences avec de vieux complices de route. Un happy birthday festif et musical  

FENC/S
Des Telecasters amazoniennes / Une voix mi-bègue mi-exhibitionniste / Du Rouge / Une fougue épileptique

KONIK & P'TIT LUC (Risk)
Ces deux artistes multi-facettes sont D.J's, producteurs et créateurs des soirées RISK party et PiXMiX notamment. Animateurs de Teknetium sur Radio Dijon Campus, ils agitent les nuits électroniques françaises depuis plus de 15 ans avec les associations Teknet puis RISK. Fervents défenseurs des musiques électroniques, le duo offre aux platines des shows orientés House/Techno/Drum'n'Bass tout en s'autorisant quelques fantaisies musicales plus éclectiques.

KUBILAÏ
Fusion entre électro, trip hop et musique orientale, le trio Kubilaï est la rencontre entre une voix délicate aux infinies nuances, une clarinette véloce aux distorsions extrêmes, l’énergie d’un jeu de batterie puissant et maîtrisé et des machines

NAHOTCHAN
En 2013 le duo sort un premier EP « Rising Song », ce premier disque signe la naissance de Nahotchan et la rencontre avec la Folk Music. En 2014, ils montent dans leur grenier où sommeillent des coffrets pleins de trésors cachés. Ils redescendront quelques mois plus tard avec un second disque « For a moder folk ».
Nahotchan s’ouvre alors généreusement autour d’une Folk Acoustic ou ils s’engagent à être résolument moderne. Inspiré par la rencontre des genres et la création de paysage sonore, de l'Irlande à l'Espagne en passant par la Russie, Nahotchan devient sur scène des globe-trotters qui, au gré des chansons, s'imagine faire le tour de la planète avec vous !

SPIRIT’S
Riche du brassage des cultures et des couleurs, les cinq musiciens du groupe Spirit'S propagent depuis 2006 une musique Roots Tropical Pop qui ne s’éloigne jamais trop
du coeur ni du soleil brûlant. Révolte et générosité sont posées dans leurs notes comme des diamants verts.
" Ils vous embarquent vers la Jamaïque, en passant par la France et le Portugal, dans une ambiance reggae roots, lover’s, reggae soul, new roots et dancehall… Un
véritable cocktail de cultures, chargé de groove et d'harmonies !
" [Reggae Vibes]

TCHICKY MONKY
Formé en 1989 à Dijon, les TCHICKY MONKY ont donné environ 200 concerts en France, Allemagne, Suisse et Italie, et ce jusqu'à leur dissolution en Février 1997.
Enfants du mythique Café de l'Univers de la rue Berbisey, ils se sont réapproprié les principaux styles de la musique jamaïcaine (Ska, Rock-Steady, Reggae) ainsi que le
Ska Two-Tones (ou Revival) arrivé en Europe par le biais des migrations depuis la Jamaïque (ancien protectorat anglais) vers le Royaume-Uni.
Récemment, soit 17 ans plus tard, le noyau dur de la dernière formation des "TCHICKY" s'est mis en tête de recréer l'aventure. Le nouveau répertoire comprend d'anciennes compos et reprises, mais aussi des créations originales, le tout ayant pour ambition de faire ludiquement groover-danser les fans de jadis autant qu'un public tout neuf.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture