Les '"Flixbus" arrivent à Dijon !

Appelés "les bus Macron", de nouveaux opérateurs de transports sont apparus en France sur les transports de passagers, sur des distances de plus de 100 km. C'est une des conséquences de la loi Macron sur la libéralisation des transports, et un nouveau venu est arrivé à Dijon, l'opérateur "Flixbus"

Le "Flixbus" de la liaison Dijon - Paris, en cours de chargement à la gare de Dijon, le 22/10
Le "Flixbus" de la liaison Dijon - Paris, en cours de chargement à la gare de Dijon, le 22/10 © FTV

La Loi Macron libéralise le secteur

Jusqu'alors, seul le "cabotage" était accepté pour les dessertes des grandes villes françaises, à savoir effectuer des dessertes nationales dans le cadre d’une liaison internationale. Par exemple, une liaison Paris - Lyon n’est aujourd’hui possible que dans le cadre d’une liaison Paris - Turin.
Le nombre de voyageurs ayant emprunté l’autocar comme mode de transport pour se déplacer en France en 2013 s’élève à 110 000 passagers, soit 0,0005 % du nombre total de voyageurs longue distance.
La Loi Macron permet de redynamiser le secteur, en mettant en concurrence les entreprises de transports de passagers par autocar.

Le gouvernement souhaite atteindre les 5 millions de passagers. Pour le ministre de l'Economie, il s'agit de redonner du pouvoir d'achat aux Français, l'autocar étant bien moins cher que le train ou l'avion.
Avec un autre but objectif : créer plus de 10 000 emplois dans les années à venir.

Flixbus, un opérateur à l'allemande

Déjà implanté en Allemagne depuis 2013, cette start-up est le leader sur le marché allemand et se projette à présent en Europe, avec 20 000 liaisons quotidiennes et plus de 400 destinations dans 18 pays.
Dès le 22 octobre, l'opérateur a lancé 5 nouvellles lignes pour desservir :

Avant tout, payer son billet moins cher

L’ouverture de ces liaisons, qui bénéficient d’un prix de lancement de 1€ pour les lignes nationales (9 € pour Milan) ont suscité beaucoup d'intérêt.
Les passagers ne sont pas visiblement dérangés par le fait de passer plus de temps dans les transports, au regard du prix moyen de 15 euros du billet sur la liaison Diijon->Paris.
S'il demeure encore quelques places disponibles à un euro, d'ici lundi 26 octobre, en revanche le week-end, les places vont jusqu'à 37,5 euros, un tarif qui demeure toujours en-dessous d'un billet TER (2h56).
A bord, un service wi-fi est proposé, une option de confort qui peut faire la différence !

L'éclairage sur les tarifs des autres transports, par Arnaud Lefèvre et Elsa Bezin

durée de la vidéo: 01 min 02
Eclairage Arnaud Lefèvre et Elsa Bezin sur tarifs liaisons Dijon - Paris


Succès grandissant 

Depuis son lancement en France, les cars verts ont transporté plus de 70 0000 passagers sur l’ensemble du territoire.
Cette confiance se mesure concrètement avec un taux de remplissage supérieur à 60% sur les premières lignes « 100 % nationales » avec des partenaires locaux, ce qui conforte l’entreprise dans le succès populaire de ses futures liaisons.
De plus, depuis ses débuts, cet opérateur estime avoir généré 200 emplois directs via 30 partenaires.


Le reportage de François Latour et Daniel Waxin
Intervenant :
durée de la vidéo: 01 min 50
Les nouveaux "Flixbus" arrivent à Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports en commun transports