• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les histoires secrètes du musée des beaux-arts de Dijon : “La glorification de la Bourgogne”

© Musée des beaux-arts de Dijon
© Musée des beaux-arts de Dijon

Le tableau "La glorification de la Bourgogne" de Pierre-Paul Prud'hon est l'un des nombreux trésors du musée des beaux-arts de Dijon. Mais quelle histoire secrète se cache derrière cette oeuvre emblématique ?

Par Fatima Larbi et Antoine Marquet, avec Sandrine Balan


C’est une élève de l’école de dessin de Dijon qui a réalisé le l’immense toile qui orne la salle des statues du musée de Dijon qui a pour titre : La glorification de la Bourgogne, allégorie à la gloire des Condé.

Il s’agit de  Pierre-Paul Prud'hon, un élève talentueux lauréat du prix de Rome des Etats de Bourgogne en 1784.

Il part donc  à Rome pendant quatre ans pour parfaire sa formation.  En contrepartie il doit envoyer une œuvre à Dijon. On lui demande de réaliser la copie d’un maître italien afin  d’orner le plafond ce la salle des statues, une œuvre gigantesque de 40 m2.
La glorification de la Bourgogne de Pierre-Paul Prud'hon / © Musée des beaux-arts de Dijon
La glorification de la Bourgogne de Pierre-Paul Prud'hon / © Musée des beaux-arts de Dijon
La correspondance entre Prud’hon et François Devosge, le directeur de l’école, montre que le choix de l’œuvre n’a pas été facile.
Après de nombreuses discussions, on lui impose de travailler à partir d’un tableau qui orne un plafond de la villa Barberini à Rome : Triomphe de la Divine Providence de Pierre de Cortone,,

Pierre Paul Prud’hon est  extrêmement déçu par ce choix, c’est le moins qu’on puisse dire. Il qualifie ce grand décor du baroque romain de "machine à fracas".
Mais il doit s’exécuter.

Il  adapte le modèle à la commande qui lui est faite : une œuvre décorative qui doit aussi célébrer les gouverneurs de la province, les princes de Condé.
Cela lui permet d’en faire une copie libre. Il va alléger le modèle et imposer son style.

Le tableau est une véritable glorification de la Bourgogne au temps des Condés. La Bourgogne est personnifiée et drapée dans un manteau. Des fleurs de lys et les armes des Condé sont représentés sur ce tableau.
Mais la Bourgogne a aussi autour d'elle de nombreuses allégories : la peinture, la poésie, la sculpture, le temps. Un genre qui a inspiré l’œuvre de Prud'hon qui a été un des grands maitres du décor peint.
Cette œuvre monumentale arrive au musée de Dijon en 1787.
 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus