Indie rock, rap et stars à l'affiche de La Vapeur

le rappeur Oxmo Puccino à découvrir à La Vapeur le 14 novembre 2019 / © La Vapeur
le rappeur Oxmo Puccino à découvrir à La Vapeur le 14 novembre 2019 / © La Vapeur

Vanessa Paradis, Lee Fields, Oxmo Puccino... La salle de musiques actuelles dijonnaise La Vapeur propose de grands noms musicaux et de jolies découvertes pour cette saison 2019/2020.

Par Tiphaine Pfeiffer

Rock, rap, électro...
La salle de musiques actuelles La Vapeur a dévoilé sa programmation pour cette saison : elle sera écclectique !

Parmi les têtes d'affiche attendues cette année -Vanessa Paradis, Oxmo Puccino, Lee Fields, Izia, Morcheeba- plusieurs concerts sont déjà très attendus.
La prestation de Vanessa Paradis, le 27 novembre, se fera à guichet fermé.

Les passionnés de Soul-Funk pourront voir sur scène l'un des derniers monstres sacrés : le chanteur Lee Fields.
 


Les amoureux de rap seront aussi bien servis car La vapeur propose quatre dates pour ce dernier trimestre 2019 :
  • Koba LaD le vendredi 11 octobre lancera les hostilités
  • les Canadiens de Loud et Rymz creuseront le sillon le samedi 26 octobre
  • l'incontournable Oxmo Puccino sera sur scène le 14 novembre
  • Kikesa et Brö chanteront le 13 décembre 2019

Une soirée consacrée à l'Indie rock est organisée le 16 novembre. A partir de 17h30, huit groupes se succéderont pour faire découvrir la nouvelle scène rock.
Lysistrata, Namdose, Cannibale, It it Anita, Oktober Lieber, La Récré, Taxi Kebab et Mauve Celestine sont au programme avec d'autres surprises.


Pour découvrir la programmation et la salle La Vapeur à Dijon, l'équipe organise une journée portes ouvertes le samedi 21 septembre de 14h à 19h.
Des visites guidées, des ateliers d'arts platiques et musicaux, des moments d'écoute seront proposés ainsi qu'un Vapéro pour partager un moment convivial en assistant au concert de Flaur, un artiste pop dijonnais.

 

Scène locale

  • Bastien Lallemant
Le 29 octobre prochain, le chanteur côte d'orien Bastien Lallemant viendra présenter son nouvel album, Danser les filles, ntouré de musiciens amis Seb Martel (guitare), JP Nataf (basse), Babx (claviers), Fred Jean (batterie). 
Le voilà de retour quatre ans après le succès de l'album La maison haute.

La Vapeur l'accueillera en résidence quelques jours avant pour préparer ce concert à domicile.
 
 La soirée de lancement du Tribu festival aura lieu à La Vapeur le vendredi 27 septembre.
A 19h, Ze Tribu Brass Band, formé par les étudiants de l'ESM, ouvriront la soirée par un concert gratuit avant d elaisser la place à Super Parquet et Dordogne.

Super Parquet, c’est l’adéquation des mélodies traditionnelles du Centre France et des musiques expérimentales électroniques.
Ça n’existait pas, ce joyeux quintet l’a inventé. Le banjo, la cornemuse et l’orgue de barbarie se mêlent aux beats électro pour former un ensemble tout droit tiré d’une fête de village se terminant en rave party. À défaut de réviser vos pas de bourrée auvergnate, plongez dans la transe.

La 18ème édition du Tribu festival dure jusqu'au 6 octobre 2019.
 
Tribu festival 2019 / © DR
Tribu festival 2019 / © DR

 
  • Suport your local band
Le 14 décembre, une soirée sera dédiée aux jeunes talents de l'électro pop accompagnés par La Vapeur : Flaur, Alberville et Volga.
 


Des subventions rabotées


Malgré tous ces spectacles à venir, les actions d'accompagnement de musiciens et les interventions de médiation culturelle, le conseil départemental de Côte d'or a supprimé la subvention de 50.000 euros qu'il versait depuis une dizaine d'années à La Vapeur.

Le directeur Yann Rivoal a reçu un courrier de François Sauvadet, mi-juillet, l'en informant : "C'est compliqué de l'apprendre en plein exercice budgétaire car les sommes sont déjà engagées.

La décision est surprenante car La Vapeur est une salle labellisée Scène de Musiques Actuelles par le Ministère de la Culture. C'est le seul équipement du département de Côte d'or concerné et partout ailleurs, les départements subventionnent ce type d'équipement qui n'accueillent pas seulement les spectateurs ou les musiciens de la métropole dijonnaise."

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus