Le CHU de Dijon revoit ses mesures d'accès face à la montée du variant Omicron

Publié le
Écrit par Gaël Simon

Pour lutter contre la cinquième vague et éviter la propagation du variant Omicron, le CHU de Dijon mettra en place ce lundi 3 janvier un nouveau plan d'accès de son site.

Le CHU de Dijon (Côte-d'Or) s'adapte. Face à la vague épidémique provoquée par la montée en puissance du variant Omicron, le centre hospitalier a décidé de revoir ses modalités d'accès afin de limiter la circulation du virus. De nouvelles mesures sont ainsi mises en place à partir de ce lundi 3 janvier.

"En raison de la circulation active du virus et de la nécessité de contrôles plus stricts, le contrôle du pass sanitaire sera effectué dès l’entrée du site, et non plus à l’entrée des bâtiments", pose d'entrée la direction du CHU dans un communiqué publié ce jeudi 30 décembre. À noter que l'accès aux urgences et à la maternité n’est pas soumis au pass sanitaire pour les patients concernés.

Le détail des accès au CHU

Par ailleurs, le secteur du centre hospitalier sera accessible par 6 points d'entrée du lundi au vendredi entre 7h et 19h. Le week-end et les jours fériés, 2 points d'entrée seront accessibles sur cette même plage horaire. La nuit, soit de 19h à 7h, il ne sera possible d'accéder au site du CHU que par les urgences.

Par où accéder au site du CHU du lundi au vendredi ?

Par où accéder au site du CHU le week-end et les jours fériés ?

Par où accéder au site du CHU la nuit ?

De nouvelles règles pour les visiteurs et les accompagnants

La direction de l'hôpital a également détaillé les règles qui concernent les visites aux patients. Ainsi, chaque personne hospitalisée ne peut recevoir qu'un seul visiteur par jour, durant une heure et en après-midi. "Les équipes médicales peuvent, selon les situations individuelles de chaque patient, accorder des visites en dehors de ce cadre. Par exemple, les parents de patients mineurs peuvent être autorisés à venir à deux", précise le CHU.

Les personnes atteintes par le Covid-19, cas-contacts ou qui présentent des symptômes du virus ne peuvent, par contre, pas venir visiter un patient durant son hospitalisation.

Plus généralement, chaque visiteur est tenu de respecter les gestes barrières, y compris dans la chambre du patient qu'il vient voir. Enfin, les mesures concernent aussi les accompagnants des patients. Une personne qui se rend aux urgences ne peut avoir qu'une seule personne à ses côtés. Les patients venant en consultation externe ne peuvent pas être accompagnés, sauf situation particulière. Quoiqu'il en soit, chaque accompagnant doit faire valoir son pass sanitaire.