Lycéens sans-papiers : camarades, professeurs et associations se mobilisent

© NZ - France 3 Bourgogne
© NZ - France 3 Bourgogne

Ce lundi 10 avril 2017, plusieurs associations appellent à un rassemblement à 15h30 devant la préfecture de Côte d'or en solidarité avec les lycéens menacés d'expulsion. 

Par Tiphaine Pfeiffer

Ils sont une vingtaine, lycéens ou en formation qualifiante. Tous sont menacés d'expulsion parce que leurs papiers d'identité ne répondent pas aux critères exigés par la préfecture de Côte d'or.

Pour les soutenir, leurs camarades de classe, professeurs et de nombreuses associations ( Ligue des Droits de l'Homme,  CIMADE, Unesco 21, ATTAC 21, etc) se rassembleront devant la préfecture à partir de 15h30 ce lundi 10 avril 2017. Certains représentants associatifs seront reçus par le secrétaire de la préfecture M. Bideau à 16h afin d'exposer les dossiers de ces jeunes originaires de pays d'Afrique ou des Balkans.

Plusieurs cas de figures

Ces jeunes sont tous bien intégrés y compris ceux qui sont arrivés en France seuls et qui ont bénéficié du statut de mineurs isolés mais la préfecture de Côte d'or conteste désormais la légalité de leurs papiers d'identité pour trois types de raisons:

  1. Au moment du renouvellement de leur permis de séjour, la préfecture a demandé que leur acte d'état civil soit certifié par plusieurs autorités locales (tribunaux; officiers d'état civil, etc.) Des tampons que les jeunes n'ont pas pu obtenir depuis la France.
  2. Les jeunes sont entrés en France sous une fausse identité lorsqu'ils étaient enfant. Les associations contestent cet argument: comment reprocher à des enfants des délits commis par un parent ou un passeur ?
  3. Certains jeunes se voient contester leur présence sur le territoire français dès qu'ils arrivent à l'âge de 18 ans et ce alors qu'ils sont venus avec leurs familles. 
La vingtaine de cas que les associations défendront correspondent à ces trois profils. Les jeunes viennent de République démocratique du Congo, de Guinée, du Mali et de Mongolie entre autres.

Ce mouvement de solidarité est parti de la mobilisation de plusieurs élèves et professeurs du lycée Montchapet face à la situation de deux de leurs camarades. Sept autres lycées se sont joints à l'appel.
Une première manifestation avait réuni près de 150 personnes le 22 mars 2017.


Parmi les associations qui appellent au rassemblement "Lycéens solidaires":

Collectif de soutien aux demandeurs d'asile et migrants: ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière /AFRANE/ AGIRabcd 21/Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon /Association des Paralysés de France/ ATTAC 21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CLCV / CNT 21 /Confédération Paysanne/ CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN /Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SAF / SOS Refoulement / SOS racisme / Solidaires / Solidarité afghane / UJFP / Tends la Main / Urgence Solidaire.

Le reportage de Michel Gillot, Christophe Gaillard et Aurélien Marone-Missud Aurélien :
Lycéens sans-papiers : camarades, professeurs et associations se mobilisent

Intervenants :
  • Eloi Andriot-Regnier, lycéen en Terminale ES au lycée Montchapet
  • Raphaël Santacruz, professeur au lycée Montchapet
  • Alix Jacotot, lycéen en terminale ES au lycée Montchapet

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus