• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Méningite à Dijon : les détails du plan de vaccination sur le campus

Conférence de presse de l'ARS Bourgogne Franche-Comté à Dijon. / © France 3 Bourgogne
Conférence de presse de l'ARS Bourgogne Franche-Comté à Dijon. / © France 3 Bourgogne

L'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté a précisé ce mardi les conditions de vaccinations des 30 000 étudiants dijonnais. Trois cas de méningite ont été détectés fin 2016 sur le campus. Une vaccination à grande échelle débute mercredi.

Par M. F. avec AFP

Après les trois cas de méningite, dont deux mortels, détectés à l'université de Dijon, l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté a décidé une vaccination à grande échelle des étudiants et personnels.

Environ 30 000 personnes sont potentiellement concernées par cette campagne de vaccination gratuite, basée sur le volontariat.

L'ARS a précisé ce mardi les détails lors d'une conférence de presse. Le plan va se dérouler en trois phases :
  • la première de mercredi à vendredi concernera le pôle économie-gestion (environ 1 000 personnes)
  • la deuxième touchera, entre le 9 et le 20 janvier, les quelque 10 000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres
  • la troisième sera élargie à l'ensemble du campus (20 000 personnes environ) jusqu'à la fin du premier trimestre.
Les premières filières concernées sont celles que fréquentaient les deux étudiants décédés d'une méningite à méningocoque de type W135 ces derniers mois. Fin décembre, l'ARS avait également révélé que l'état de santé d'un troisième étudiant, infecté également, évoluait "favorablement".

Méningite à Dijon : les détails du plan de vaccination sur le campus
Avec Jean-François Dodet, responsable du département prévention promotion de la santé ARS Michel Duong, médecin infectiologue responsable du centre de vaccination - CHU Dijon - France 3 Bourgogne - BOUILLOT Sylvain / FRANÇOISE Sylvie / GAVIGNET Chantal

La vaccination aura lieu à la salle "Multiplex" de l'université dès mercredi. Les passages vont être organisés selon les emplois du temps des étudiants, dont certains sont actuellement en période d'examen. Le site de vaccination sera ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h. 

En décembre, les personnes ayant eu des "contacts proches et répétés" avec les étudiants malades avaient été identifiées par l'ARS pour "leur recommander une prophylaxie antibiotique et les inviter à se faire vacciner".

Ouverture d'un numéro vert

Le vaccin utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W). Il n'y a pas de difficulté d'approvisionnement du vaccin, autour de 60 000 doses sont disponibles en France actuellement.

Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l'environnement mais se transmet par la salive. La méningite se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque avec des vomissements et une gêne à la lumière.

Un numéro vert d'information (0805 200 550) a également été mis en place par l'ARS. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9 heures à 17 heures pour répondre aux questions.

Les infections invasives à méningocoque sont relativement rares en France, avec 469 cas notifiés en 2015 ayant entraîné 53 décès, selon des chiffres de l'Institut national de veille sanitaire (InVs).

Le président de l'Université de Bourgogne, Alain Bonnin, sera l'invité de France 3 Bourgogne ce soir à 19h.

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus