Mort d'Enzo Sanchez à Dijon : deux ans de prison dont un avec sursis pour le chauffard

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.G

Le chauffard qui a causé la mort d'Enzo Sanchez en juin 2021 à Dijon, a été condamné ce lundi 7 février à une peine de prison aménagée. Une décision qui satisfait l'avocat du prévenu mais aussi la famille d'Enzo.

La décision est tombée ce lundi 7 février. Le conducteur qui a fauché la voiture et la vie d'Enzo Sanchez, 20 ans, le 27 juin 2021, a été condamné par le tribunal correctionnel de Dijon (Côte-d'Or). 

Il écope de 2 ans de prison dont un avec sursis. L'année de prison ferme a été aménagée : il bénéficiera d'un bracelet électronique à domicile. Il devra également s'acquitter d'une amende de 2000 euros. Son permis a été annulé et il a interdiction de le repasser avant deux ans. 

"Une peine équilibrée" 

 “C’est une peine équilibrée et logique, considère son avocate Lucie Renoux. Il n’avait pas d’antécédent judiciaire, avait 12 points sur son permis, ne conduisait pas en état d'ébriété ou sous l'effet de stupéfiant. Il travaille, il est inséré. Il présente toutes les garanties"

Le père d'Enzo Sanchez est lui aussi satisfait de cette décision : "on va pouvoir enfin tourner cette page et entamer notre deuil"

L'accident avait également fait trois blessés graves. A priori, aucune des parties civiles ne fera appel. 

Les proches réclamaient justice

Le procès, éprouvant, avait eu lieu le 5 janvier 2022. La mère de la victime n'espérait qu'une chose : "que justice soit faite". 

La mort d'Enzo avait provoqué une émotion considérable l'été dernier. La famille avait lancé une pétition en ligne pour réclamer justice. Largement relayée sur les réseaux sociaux, elle a jusqu'ici recueilli plus de 10 000 signatures. 

"Ceci n’est destiné qu’à vous alerter sur un phénomène de société sur lequel vous fermez les yeux et qui crée des ravages tous les week-ends", y explique le père de la victime, Nicolas Sanchez.