La nuit des chercheurs a attiré près de 3000 personnes sur le campus universitaire de Dijon

Publié le Mis à jour le

Vendredi soir 29 septembre, c'était la Nuit Européenne des Chercheurs. A Dijon, cette soirée a été organisée sur le campus universitaire de Dijon. Le public a massivement répondu présent. Environ 3000 personnes sont venues assouvir leur curiosité scientifique.

"On a détecté plus de 3 800 exoplanètes qui tournent autour d'autres étoiles... "  Le scientifique parle devant un auditoire captivé par ses explications. C'est que le sujet est passionnant : "Y a-t-il de la vie en dehors de notre système solaire?". Astronome à l'Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble, Xavier Delfosse maîtrise le sujet sur lequel il est intarissable.





Le scientifique sait se mettre à la portée de n'importe quel quidam en vulgarisant son savoir : " c'est un domaine qui a été abordé par la science-fiction, dit-il, beaucoup de gens ont déjà été confrontés à la question de la vie ailleurs. Souvent quand on aborde un problème scientifique avec du public,  on doit revenir aux choses les plus simples, les plus fondamentales".  





Astronomie, écologie, sociologie, urbanisme... De nombreux thèmes ont été évoqués lors de cette Nuit des Chercheurs. " J'ai appris plein de choses" dit une petite fille, avant d'ajouter dans un sourire " Je ne saurai pas les raconter".  





Une visiteuse raconte : "on voit des choses qu'on n'imagine pas et qui nous servent tous les jours; et puis j'aime bien écouter, poser des questions aux chercheurs". Un homme témoigne : "c'est un moyen de connaître des choses pointues de manière agréable et simple".

Près de 3000 personnes se sont déplacées pour échanger avec les 80 scientifiques présents en divers endroits du campus. 





Reportage : Quentin Cézard – Dalila Iberrakene – Laurence Crotet-Beudet

Intervenant : Xavier Delfosse, Astronome à l'Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité