• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Santé : l'entreprise Crossject a mis au point une innovation pour ceux qui ont peur des piqûres

Crossject, une entreprise basée en Côte d'Or, a mis au point un système d'injection sans aiguille
Crossject, une entreprise basée en Côte d'Or, a mis au point un système d'injection sans aiguille

L'entreprise Crossject, basée au parc Mazen-Sully, dans la banlieue de Dijon, a mis au point un système d'injection sans aiguille. Cette innovation vise notamment les phobiques des piqûres, qui renoncent à se soigner par peur des seringues classiques.

Par B.L.

Le laboratoire Crossject a été créé par d'anciens salariés des Laboratoires Fournier de Dijon. Après 20 ans de travail et 80 millions d'euros d'investissements, l'entreprise a mis au point un procédé révolutionnaire. Son système, baptisé Zeneo, utilise la même technologie que celle des airbags. Résultat : "On ressent comme un petit coup d'élastique, c'est très bref", explique Patrick Alexandre, directeur de Crossject.
Au départ, les chercheurs avaient pensé à des injections sur le bras. Désormais, ils travaillent sur des injections sur la cuisse. 

Zeneo, qui se présente sous la forme d'un boîtier, permet surtout d'éliminer le stress généré par la vue des aiguilles. Chacun peut l'utiliser pour se faire sa propre injection. Le dispositif pré-rempli, à usage unique, est particulièrement bien adapté pour le traitement de certaines affections.

Santé : Crossject a mis au point un système d'injection sans aiguille
L'entreprise Crossject, à Dijon, a mis au point un système d'injection sans aiguille. Cette innovation vise notamment les phobiques des piqûres, qui renoncent à se soigner par peur des seringues classiques. - Reportage de Pauline Ringenbach et Damien Rabeisen avec Patrick Alexandre, directeur de Crossject et Xavière Castano, responsable du laboratoire


Traitement des crises d'épilepsie, overdoses, opioïdes, chocs allergiques, crises d'asthme sévères... : huit médicaments déjà utilisés dans les injections classiques sont en train d'être adaptés. Pour chacun l'entreprise doit demander une nouvelle autorisation de mise sur le marché (AMM) et prouver que le produit est aussi bien administré qu'avec une aiguille.

Grâce à ce système innovant, en 2013 Crossject avait déjà décroché un contrat de 472 millions de dollars sur 15 ans. Zeneo devait être disponible en pharmacie à partir de 2015. Finalement, ce sera en 2020.

Combien faudra-t-il débourser pour ne plus avoir peur des terribles piqûres ? Pour l'instant, on ne le sait pas encore. Le système sera commercialisé uniquement pour des médicaments qui correspondent à une certaine gamme de prix … le temps que le dispositif se démocratise.





 

A lire aussi

Sur le même sujet

François Hollande accorde un entretien à France 3 Bourgogne

Les + Lus