CARTE. SNCF : 385 millions pour moderniser le réseau ferré en Bourgogne-Franche-Comté

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Assurer une meilleure qualité de service sur un réseau plus sécurisé, c’est ce que promet la SNCF qui va investir 385 millions avec l'Etat et la Région Bourgogne-Franche-Comté pour rénover les voies, les aiguillages, les gares… Découvrez où seront les principaux travaux en 2020.

Par B.L. avec Caroline Jouret et Matti Faye

"On est habituellement sur environ 200 millions d'euros de travaux chaque année, et là nous serons à 385 millions, c'est donc vraiment une année exceptionnelle pour l'infrastructure ferroviaire", déclare Jérôme Grand, directeur territorial BFC du réseau SNCF.

Les principaux travaux prévus en 2020 en Bourgogne-Franche-Comté
cliquez sur les points pour voir les détails
CARTE.
consulter la carte en plein écran
 

1 - ASSURER LA SÉCURITÉ 

La première des priorités est d’assurer la sécurité. Cela passe notamment par :

- des renouvellements d'aiguillages (environ 20 millions d’euros au total)

- des modernisations de voies. Ce sera le cas notamment dans la Nièvre et dans l'Yonne avec un chantier 80 millions d'euros pour la LGV (ligne à grande vitesse) Paris-Lyon.​​​​​​

- entre Nevers et Montchanin du 2 mars au 27 avril – 11,5 millions d’euros (Contrat Plan Etat/Région)
- Ligne des hirondelles (39) du 29 Juin au 27 septembre (Contrat Plan Etat/Région)
- LGV Paris : Lyon entre Sambourg et Vergigny (89) sur toute l’année 2020 – 80 millions d’euros travaux de nuit à partir de Mars prochain 
- Ligne Paris-Est/ Mulhouse dans le secteur de Genevreuille (70) du 20 juillet au 13 septembre
- Ligne Paris-Est/ Mulhouse dans le secteur de Port d’atelier- Amance et la Creuse (70) du 9 mars au 18 octobre
- Ligne Blainville-Damelières/ Lure entre Ailleviliers et Lyaumont et Citers (70) du 1er juin au 2 août
- Ligne de Moret-Veneux-les-Sablons / Lyon-Perrache en gare de Fouchambault (58) du 10 Aout au 27 septembre
- Ligne de Paris-Lyon à Marseille- Saint-Charles  à Farges-les-Mâcon du 7 septembre au 18 octobre avec coupure des circulations de trains les 12 et 13 septembre.

- des modernisation d'ouvrages (tunnels, ouvrages hydrauliques, ouvrages d’art)

des actions au niveau des passages à niveau : on compte 1 187 passages à niveau en Bourgogne-Franche-Conté, dont 4 font l’objet d’un classement au registre du Programme de sécurisation National (Jonches (89) : projet de suppression en 2020 + tunnel / Tracy sur Loire (58) / Brétigny (21) / Coulanges-sur-Yonne (89).

En 2020, le passage à niveau de Gergy (71) sera supprimé. 

Des expérimentations sont en cours : vidéo surveillance de passages à niveau ou encore mise en place de LED sur les barrières et de panneaux « barrière cassable » pour que les automobilistes avancent s’ils se retrouvent sur la voie entre les barrières baissées 


 


2- AMÉLIORER LA RÉGULARITÉ DES TRAINS

Cela passe par la modernisation de la signalisation. En effet, actuellement plus de la moitié des retards de train sont dus à des pannes de signalisation. Dans ce cadre, une enveloppe de 11 millions d’euros est prévue pour la liaison Dôle-Vallorbe.

La SNCF vise en  2024 une augmentation du nombre de trains "à l’heure" sur la LGV Paris-Lyon. Plus de 60 millions d’euros seront investis pour réduire l’espacement entre deux trains. L'idée est d'adapter le réseau existant plutôt que construire des voies nouvelles.

Des négociations ont été entreprises avec la Fédération régionale de la chasse pour réduire le nombre de heurts avec des animaux sur les voies de chemin de fer. Plus de 300 000 euros vont être investis en 2020 afin de mener des actions concrètes sur les infrastructures afin de diminuer l’impact d’animaux et pour la régularité des trains.
© Alexis Sciard - maxPPP
© Alexis Sciard - maxPPP
 

3- RENFORCER L'ACCESSIBILITÉ DES QUAIS

Outre les gares de Cosne-Cours-sur-Loire, Lons, Dole et Belfort, cela concernera Dijon où les travaux auront lieu aux mois de juillet et août 2020 et 2021. Cela entraînera une forte réduction du trafic pendant ces deux mois de travaux.

De façon générale, "on doit se féliciter des travaux, mais ça va aussi être un peu dur dans certains coins du territoire pendant cette période", Michel Neugnot, 1er vice-président du conseil régional chargé des transports (PS).
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus