Le yoga du rire : rire pour améliorer sa santé

© Pixabay
© Pixabay

Né en Inde en 1995, le yoga du rire est devenu un phénomène mondial. En France, Il existe aujourd’hui de nombreux ateliers de yoga du rire. A Dijon, l’association« Rires sans frontière » propose des séances pour s'initier à cette pratique qui est bonne pour la santé physique et mentale.
 

Par Fatima Larbi

"Le rire est bon pour la santé


Cet adage populaire est confirmé par les scientifiques. Une journée mondiale lui est même dédiée tous les ans, le premier dimanche de mai.

Si le rire n’est pas un médicament, il représente une hygiène de vie qui a des effets positifs sur la santé. La cascade de réactions mécaniques qu’il provoque dans le corps favorise l’oxygénation du sang, réduit les taux de cortisol ( le stress), favorise la sécrétion d’endorphines (l’hormone du bonheur) et renforce le système immunitaire. Tout ça, à tout âge et avec des contre-indications limitées (dans certains cas pour les asthmatiques et les femmes enceintes)

La capacité de rire diminue avec l’âge, et si on n’y arrive pas spontanément, il existe des techniques pour y parvenir. Le yoga du rire en est une.
© Pixabay
© Pixabay

 

Qu'est-ce que le yoga du rire ?


On peut rire sans avoir recours à l’humour. Le yoga du rire se base sur des études qui démontrent que le cerveau ne fait pas la différence entre un rire naturel et un rire forcé.

Cette pratique réunit les bienfaits du yoga (respiration, étirement...) et des exercices de rires forcés. Les exercices de respiration permettent de reprendre son souffle entre deux éclats de rire.

Une discipline qui se pratique en groupe.

 

D'où vient-il ?


Le yoga du rire a vu le jour en Inde en 1995, à l’initiative d’un médecin de Mumbai (Bombay) le docteur Madan Kataria et de sa femme, professeur de yoga. Ils lancent le premier club de rire avec une poignée de participants. Aujourd’hui, l’Inde compte environ 10 000 clubs du rire.

Cette nouvelle discipline s’est très vite répandue dans d’autres pays. Des "clubs de rire" voient le jour aux États-Unis, au Japon, en Allemagne…

En France, c’est Fabrice Loizeau, un proche de Madan Kataria, qui l'introduit en 2002. Il fonde aussi l’Institut français du Yoga du Rire qui a un rôle de formation.
Le rire forcé a les mêmes effets que le rire naturel / © Pixabay
Le rire forcé a les mêmes effets que le rire naturel / © Pixabay
 

Où pratiquer le yoga du rire à Dijon ?


A Dijon,  l'association "Rires sans frontière" a été créée en 2012 par Robert Boennec, un ancien clown. Se rendant compte un jour qu’il ne riait plus beaucoup, il découvre cette discipline et fonde l’association, "une ONG humanitaire et artistique".

Une fois par mois, une quinzaine de personnes se retrouvent pendant une heure pour rire.
L'association"Rires sans frontière" organise des cours de yoga du rire une fois par mois à Dijon / © Rires sans frontière
L'association"Rires sans frontière" organise des cours de yoga du rire une fois par mois à Dijon / © Rires sans frontière

Cette activité intéresse aussi les hôpitaux. "Rires sans frontière" vient de signer une convention avec l’hôpital psychiatrique de la Chartreuse, à Dijon, pour animer un atelier avec des patients.

Robert Boennec, président de l’association "Rires sans frontière" est l’invité de l’émission 9h50 le matin du mardi 18 septembre 2018.
Le Yoga du rire
Rire est bon pour la santé


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Commerce : les franchises ont la cote !

Les + Lus