REPLAY. Les internes en médecine qui craignent de devenir des bouches-trous, à la Une de votre JT de 19h sur France 3 Bourgogne

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoit Jacobo .

Prolonger d'un an l'internat des étudiants en médecine pour les envoyer dans les déserts médicaux. Une initiative qui a bien du mal à passer à la fac de médecine de Dijon.

À la fac de médecine de Dijon, le sujet est sur toutes les lèvres : dix ans d'études pour devenir médecin généraliste, contre neuf actuellement. En ajoutant une 4e année d'internat, le gouvernement souhaite combler les déserts médicaux en envoyant les futurs généralistes dans les zones tendues, autrement dit les déserts médicaux. Soit, à l'exception de Dijon et de son agglomération, l'intégralité de la région Bourgogne.

Mais cette réforme inquiète les futurs médecins : les internes craignent d'être réquisitionnés et de servir de "bouches-trous". Du côté des médecins généralistes, le gouvernement ne prend pas le problème dans le bon sens.

Notre invité à 19h : Ludovic Rochette, le président de l'Association des Maires de France en Côte-d'Or. De trop nombreuses communes bourguignonnes sont confrontées au manque de médecin, comme à Précy-sous-Thil.

Comment réaliser des économies d'énergie ?

Autre titre de ce journal : avec la flambée du prix de l'électricité, les villes et collectivités traquent les dépenses. Quelles solutions ? À quel prix? Exemples dans l'Yonne, à Tonnerre : la commune a choisi d'éteindre l'éclairage public une partie de la nuit et de s'équiper en LED. Et à Joigny, des discussions sont en cours pour repenser les illuminations de fin d'année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité