Nourrir les oiseaux en hiver : on vous explique comment bien le faire

Publié le
Écrit par Auberi Verne .

À l'approche de l'hiver, nos petits amis à plumes rencontrent de plus en plus de difficultés à se nourrir correctement. On vous explique dans cet article comment leur venir en aide.

Mésanges, moineaux, rouges-gorges... Vous avez peut-être l'habitude de les entendre chantonner dans votre jardin. Pourtant, avec l'hiver qui approche et son inexorable chute des températures, les petits oiseaux risquent de se faire plus discrets. Mais comment les aider à traverser cette saison ?

Installer des mangeoires en hauteur

À causes des gelées, les oiseaux sont moins mobiles en hiver mais ont besoin de plus de calories pour faire face au froid. Pour les aider à se nourrir, vous pouvez donc installer des mangeoires... mais pas n'importe où. "Il faut les placer en hauteur, dans un endroit dégagé, pour éviter au maximum la prédation", explique Raphaële Bouveret, chargée de communication à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) de Bourgogne-Franche-Comté. "Notamment celle des chats." Pensez également à placer les mangeoires dans des endroits abrités, si possible, afin de les protéger des intempéries.

Disposer plusieurs points de nourriture plutôt qu'un seul

Pour permettre à tous vos voisins ailés de manger à leur faim, évitez de placer toute la nourriture en un seul point. Disposez-la plutôt en plusieurs endroits. "Ça va permettre de réduire les conflits entre les individus, mais ça présente aussi un avantage d'un point de vue de l'hygiène", détaille Raphaële Bouveret. "De cette façon, les oiseaux contracteront moins de maladies."

Privilégier les mélanges de graines

Une fois les mangeoires installées, reste une question essentielle : avec quoi les remplit-on ? L'idéal, ce sont les graines, notamment de tournesol noir, de millet, ou encore d'avoine. "Il vaut mieux faire des mélanges qu'un seul type, car tous les oiseaux n'ont pas les mêmes becs et besoins", précise l'employée de la LPO. Vous pouvez également opter pour des fruits secs, comme les noix ou les noisettes, ainsi que les pains de graisse végétale. 

Dans le cas où vous installez des boules de graisse, faites attention à choisir des graisses végétales et non animales ou de palme. Enlevez-en les filets, afin qu'ils ne se retrouvent pas, par la suite, dans la nature et que les oiseaux ne se blessent pas. Enfin, pensez à mettre de l'eau à disposition de nos amis à plumes. Non seulement pour leur permettre de boire, mais aussi pour qu'ils puissent se laver.

Procéder à des nettoyages réguliers

De la même façon que nous lavons nos couverts après chaque repas, il convient de nettoyer ceux des oiseaux. En cas de gel, la LPO recommande de changer l'eau quotidiennement et de nettoyer les mangeoires une fois par semaine. Pour ce faire, utilisez une brosse, de l'eau et du savon de Marseille, puis désinfectez à l'eau de javel dissoute dans de l'eau froide. Là encore, cela permet d'éviter la propagation de maladies aviaires.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité